Généalogies et nature du transhumanisme

Jadis assimilé à de la science-fiction, le transhumanisme fait régulièrement la couverture des magazines depuis quelques années. Les progrès en génétique, en informatique, en robotique donnent à penser que l’humanité aura la possibilité d’améliorer sa condition biologique comme jamais auparavant, voire de se transformer en une autre espèce, comme le souhaitent certains transhumanistes radicaux. Cette perspective a suscité une flopée d’essais alarmistes trop souvent mal informés, laissant toutefois une place à quelques perles, comme cet ouvrage collectif.

Tendances multiples
Cet état des lieux savant et tempéré, écrit pour le plus grand nombre, réunit les analyses de chercheurs en sciences sociales et de philosophes, spécialistes de cette mouvance comme de questions éthiques et politiques connexes. Si le transhumanisme paraît renvoyer aux sempiternelles tentatives de l’humanité pour s’émanciper de contraintes biologiques et échapper à la mort, la diversité des courants s’en réclamant remet en question son unité : qu’y a-t-il de commun entre les partisans raisonnés du progrès biotechnologique et médical et les militants eugénistes, par exemple ? Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences, Société

Les nouvelles frontières de la pédagogie

Apprendre, oui, mais comment ? Des chercheur.euse.s de l’université Paris Diderot testent des innovations en matière d’enseignement et d’assimilation des connaissances. La fameuse peur des maths pourrait bien disparaître, tandis que les élèves seraient mieux préparés à démêler le vrai du faux dans le flux d’information. L’université elle-même montre l’exemple en s’impliquant dans une nouveau modèle de formation : l’École universitaire de recherche. Ce dossier a été réalisé pour Médiathena et l’Université Paris Diderot.

Professeure des universités en didactique de la physique, Cécile de Hosson analyse les choix et les compromis d’adolescents soumis à un exercice de médiation scientifique.

Faire prendre conscience aux jeunes de leurs biais cognitifs, lorsqu’ils sont confrontés à une information contre-intuitive, permettrait de mieux les armer intellectuellement contre les fake news, envisage le professeur de sociologie à l’université Paris Diderot et spécialiste des croyances Gérald Bronner.

Vingt-neuf Écoles universitaires de recherche (EUR) font leur apparition cette année. Jonathan Weitzman, professeur de génétique, est le cofondateur avec Alain Zider de l’une d’entre elles pour l’université Paris Diderot, en génétique et épigénétique. Il présente les principales innovations pédagogiques qu’il compte mettre en place dans l’EUR Génétique et Epigénétique Nouvelle Ecole (G.E.N.E.).

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie, Sciences

Gilets jaunes : la France rurale est-elle laissée à l’abandon ?

« Fracture territoriale » : l’expression est assénée comme une évidence pour expliquer le mouvement des Gilets jaunes – de fait plus marqué à l’extérieur des grandes agglomérations. Mais le sentiment d’abandon des périphéries correspond-il à la réalité ? Les réponses tranchées d’un spécialiste de la cartographie électorale, Jérôme Fourquet, directeur du pôle Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop, notamment auteur du Nouveau clivage (Cerf, 2018), et d’un géographe féru de « justice spatiale », Jacques Lévy, co-auteur de Théorie de la justice spatiale (Odile Jacob, 2018).

Cet entretien croisé est paru sur Philonomist, nouveau site web de Philosophie magazine dédié au monde de l’entreprise et aux questions économiques. À découvrir en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Société

L’expérience sur le sadisme en prison était bidon !

C’est l’une des plus célèbres expériences en psychologie. Selon son inventeur, l’Américain Philip Zimbardo, elle prouvait que la prison rendrait mauvais même le plus doux des individus. Sauf que tout était trafiqué, comme l’a révélé le chercheur français en sciences sociales Thibault le Texier dans Histoire d’un mensonge (La découverte, 2018). Cet article est paru dans Sciences et Vie Junior (n° 353, janvier 2019), à découvrir en kiosque ou en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie, Sciences

« Une carte cérébrale n’a rien de neutre ! » trois questions à… Giulia Anichini

L’anthropologue Giulia Anichini, auteure de La Fabrique du cerveau (Éditions matériologiques, 2018) a passé deux ans dans des laboratoires de neuro-imagerie. Elle remet en question la neutralité des images utilisées en neurosciences pour localiser des « zones du cerveau » supposées responsables de comportements sociaux.

Cette interview est parue dans Sciences Humaines (n° 310, janvier 2019), dans le cadre d’un grand dossier sur « le cerveau en 12 questions« . À découvrir en ligne (accès abonné) ou en kiosque !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Sciences

Vers des robots traducteurs ?

Jeudi 18 octobre, un public bigarré se presse dans la librairie Eyrolles, à Paris. Chercheurs, startupers, ingénieurs, éditeurs ou simples curieux, tous sont venus découvrir le « premier livre au monde entièrement traduit par une intelligence artificielle (IA) », selon l’invitation. Non sans scepticisme parfois : « Combien d’éditeurs humains sont repassés sur la première version ? », se demande un traducteur. Mais cette performance, réalisée par la startup Quantmetry et les éditions Florent Massot, se révèle à la fois plus modeste et plus intéressante qu’on pouvait le penser.

L’ouvrage en question, Deep Learning (L’Apprentissage profond en français) est une bible pour les chercheurs en IA. Publié par le MIT Press aux États-Unis, il ne trouvait pas de débouché en France. « C’est un texte extrêmement technique, qui aurait nécessité le travail de rares traducteurs spécialisés et pour un coût important », explique l’éditeur. 150 000 euros de budget environ, pour des ventes appelées à rester confinées auprès d’un public spécialisé. Mais c’est aussi un texte très codifié, respectant des tournures de style, une construction et des critères formels beaucoup plus rigides qu’une œuvre littéraire. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Sciences

Non, les bénévoles ne se désengagent pas

C’est une petite musique qui court d’association en organisation caritative : il serait de plus en plus difficile de trouver des bénévoles ; et ces derniers seraient plus « zappeurs » dans leurs engagements, moins fiables qu’auparavant. Autant d’idées remises en question par une vaste étude sur le bénévolat en France, présentée au 13e Forum des associations, mercredi 17 octobre à Paris. « C’est la première enquête aussi conséquente et riche depuis celle de l’Insee en 2002, et dans une moindre mesure celle de la Drees-BVA en 2010 », insiste l’économiste Lionel Prouteau, maître de conférences émérite à l’université de Nantes et directeur de l’étude.

En 2017, 43 % des Français déclarent faire du bénévolat contre seulement 32 % en 2010 et 28 % en 2002. Non seulement leur nombre a fortement augmenté, donc, mais ils sont plus engagés. Le nombre d’heures de participation bénévole régulière sur une année est de 122 aujourd’hui, contre 102 dans l’enquête de l’Insee ; de façon connexe, le nombre d’heures de participation occasionnelle a légèrement diminué – 18 en 2017 contre 20 en 2002. « Ces résultats vont à l’encontre de l’idée d’une “génération post-it”, moins prompte à s’engager ou plus inconstante », commente L. Prouteau Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Société, Travail