Le français est à nous !

Saviez-vous que Molière écrivait « ortografe », que le mot « autrice » était courant jusqu’au 17e siècle, ou que les abréviations genre « texto » étaient appréciées des moines copistes du Moyen Âge ? Cet essai pour tous publics regorge d’anecdotes savoureuses sur l’histoire de la langue française. Mais son propos est bien plus actuel : réforme de l’orthographe et de la grammaire, enseignement de la langue à l’école, féminisation du lexique et écriture inclusive… Ces débats souvent passionnels sont l’occasion d’une initiation claire et rigoureuse aux sciences du langage.

Les lecteurs et lectrices même néophytes peuvent ainsi comprendre comment se construit une langue, comment elle évolue, ou encore quels enjeux politiques et sociaux y sont attachés. Faire de la bonne vulgarisation scientifique tout en prenant parti dans des discussions brûlantes était une gageure, et certains passages comme ceux sur l’Académie française ou l’Organisation internationale de la francophonie ont des accents presque pamphlétaires. Mais le pari est réussi : si le propos est engagé, il reste toujours argumenté, éclairé, et souvent implacable. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Sciences du langage, Société

Un autre regard sur l’histoire de l’Afrique

Historien et archéologue spécialiste de l’Afrique, François-Xavier Fauvelle vient d’être élu professeur au Collège de France. Une nouvelle occasion pour lui de combattre les préjugés sur ce continent et d’en rafraîchir la représentation. Cette interview est parue dans Carnets de science, la revue du CNRS (#6, printemps – été 2019). À retrouver en kiosque ou en ligne.

À lire également pour changer de regard  : L’Afrique ancienne De l’Acacus au Zimbabwe. 20 000 avant notre ère – XVIIe siècle, dirigé par François-Xavier Fauvelle (éd. Belin, 2018),

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Sciences

Qui sommes-nous ? L’humanité en 200 questions

Le dernier numéro de Ça m’intéresse, Questions & Réponses (n° 26, mai – juillet 2019), est consacré à l’humanité : Comment est-elle apparue ? le rire lui est-il vraiment propre ? Nos corps ont-il atteint une limite et peuvent-ils être augmentés ? Des chercheurs et spécialistes répondent à toutes les questions, même les plus anecdotiques, sur nos origines, notre évolution et notre avenir. À découvrir en kiosque ou en ligne !

J’ai eu le plaisir de réaliser de nombreux articles pour ce numéro, sur des questions aussi variées que : peut-on ressusciter Néandertal ? Dans quel sport sommes-nous meilleurs que les animaux ? Notre cerveau est-il vraiment si spécial ? L’espèce humaine est-elle la seule à en avoir domestiqué d’autres ? Et bien d’autres encore…

Un grand merci aux chercheurs et spécialistes qui ont pris le temps de me répondre :

  • Antoine Balzeau, paléoanthropologue (CNRS/MNHN)
  • Céline Bon, anthropologue et paléogénéticienne au MNHN
  • Jean-Paul Demoule, archéologue et historien, notamment auteur de Les dix millénaires oubliés qui ont fait l’Histoire (Fayard, 2017)
  • Joël Fagot, primatologue, responsable de l’équipe « Cognition Comparée » à l’Université d’Aix-Marseille
  • Pierre-Henri Gouyon, socio-anthropologue et biologiste (MNHN/CNRS), co-auteur de À quoi sert le sexe ? (Belin, 2013)
  • Michael Houseman, ethnologue à l’École pratique des hautes études (EPHE)
  • Pascal Picq, paléoanthropologue, notamment auteur de La marche : Sauver le nomade qui est en nous (éd. Autrement, 2015)
  • Sandrine Prat, paéloanthropologue (CNRS/MNHN)
  • Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, notamment auteur de du Petit traité de cyberpsychologie (Le Pommier, 2018)
  • Jean-Denis Vigne, archéologue et biologiste (CNRS/MNHN)

Poster un commentaire

Classé dans Ça m'intéresse, Histoire, Sciences, Société

« Confronter différentes conceptions du temps est éclairant »

Le temps est-il un concept fondamental ? Existe-t-il vraiment ? En croisant les regards de physiciens et de biologistes dans l’ouvrage qu’ils ont codirigé, Temps de la nature, nature du temps, Philippe Huneman et Christophe Bouton remettent en perspective cette idée et examinent la notion de temps de la nature chère à Aristote. Une réflexion collective bienvenue.

Cette interview est parue dans La Recherche (n° 546, avril 2019), à retrouver en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences

Le monde liquide du travail externalisé

Théoricien d’une « société liquide » et d’une dilution des structures traditionnelles, le sociologue Zygmunt Bauman permet de mieux comprendre l’évolution des modes de travail et plus généralement du monde dans lequel nous vivons. Dans un récent ouvrage posthume, Retrotopia (éditions Premier Parallèle, 2019), il prônait enocre le recours au dialogue et à la solidarité. Cet article est paru dans Management (n° 274, mai 2019). À retrouver en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Société

Allégez la charge mentale de votre équipe (et la vôtre)

La pression psychologique liée à l’obsession des résultats est l’une des premières causes de stress en entreprise. Et si on commençait par lâcher un peu la bride pour libérer les énergies ? Cet article, co-écrit avec Laura Makari, est paru dans Management (n° 274, mai 2019). À retrouver en ligne ! Un grand merci celles et ceux qui ont pris le temps de me donner leur témoignage et leur point de vue :

  • Gerhard Andrey, cofondateur de Liip, agence suisse de solutions numériques
  • Gaëtan de Lavilléon, docteur en neurosciences et cofondateur de l’agence de conseil Cog’X
  • Jean-Louis Muller, coach et consultant
  • Romain Vacher, cofondateur de l’agence de solutions Web LinkValue, et Julie Legout, partner communication

Poster un commentaire

Classé dans Management, Travail

Qu’est-ce que la pop’philosophie ?

Dans les années 1970, Gilles Deleuze rêvait d’inventer une pop’philosophie, encore nommée pop’analyse, mystérieusement décrite comme une sorte de « lecture en intensité », de « branchement électrique » sur les livres et les idées. Cette idée semblait lui tenir à cœur. Il y revient à quatre ans d’intervalle, fait éditer les rares textes évoquant ce projet sans le mener à bien. Aujourd’hui la pop’philo est partout : sur les étals des libraires, dans les médias et les festivals culturels. L’idée est de passer un objet populaire – films, séries télé, romans d’aventures, hits de musique… – au crible de la philosophie académique. Sans condamner cette mode, Laurent de Sutter entend néanmoins revenir à l’intention première de Deleuze pour en tirer un autre programme. La pop’philosophie ne naît pas seulement de la rencontre d’un produit léger avec un outil savant, relève-t-il, elle consiste à s’immerger au cœur de n’importe quel objet de recherche – populaire comme rébarbatif – pour en faire quelque chose de plus excitant et en multiplier les significations. C’est un peu comme aller dans une boîte, imagine L. de Sutter, en faire déborder le contenu et l’ouvrir ainsi sur l’extérieur : « Pop est le bruit que fait la boîte lorsque le couvercle saute », quand de nouveaux liens peuvent s’établir avec le dehors et ainsi transformer l’objet ou l’idée de départ. L. de Sutter montre en quoi cette conception s’inscrit plus fidèlement dans le combat de Deleuze contre la « rationalité froide » et universitaire, pour une appréhension dynamique et non statique des objets de pensée, et est conforme à son projet de transformer la pratique philosophique de l’intérieur. Cet essai dense, à l’argumentation serrée, déploie une pensée originale et libre, parfois même critique de son principal inspirateur.

Cet article est paru dans Sciences Humaines ( n°313 – avril 2019), à retrouver en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Loisirs, Philosophie