Archives de Catégorie: Société

Quand les recruteurs misent sur la neurodiversité

L’autisme et les profils atypiques commencent à être valorisés dans le monde du travail. Parfois teintée de clichés sur “l’autisme savant”, cette tendance remet cependant en question ce que l’on considère comme « normal » ou « pathologique ».

Cette chronique est parue dans Management (n° 298, octobre 2021), actuellement en kiosque ! Toujours dans cette rubrique, retrouvez en prime l’art de manager comme L’homme de cour de Baltasar Gracián.

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Société, Travail

Ce que cachent nos expressions

Les mots « savent de nous des choses que nous ignorons d’eux », résumait le poète René Char dans les Chants de la Balandrane. Chercheuse en sciences du langage et autrice de Je parle comme je suis (Grasset, 2020), Julie Neveux adore repérer de nouvelles expressions, comprendre d’où elles viennent et surtout ce qu’elles révèlent. Tour d’horizon de ces tics de langage qui parlent autant de l’époque que de nous.

Cet article est paru dans Version Femina (n° 1010, semaine du 9 au 15 août 2021)

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie, Sciences du langage, Société

Comment vivre ? Les sagesses antiques à l’épreuve de notre temps

PressureUA/Getty

La philosophie antique n’a jamais été aussi vivante. Le développement personnel s’en empare, la pop culture s’en inspire ; en pleine pandémie, les anglophones ont même dévoré les ouvrages des stoïciens. Comme le montre notre dossier, ces textes vieillissent bien car les questions qu’ils soulèvent sont éternelles. Au 21e siècle, on peut encore affronter la mort en stoïcien ou en épicurien, comme ce champion d’un sport de combat que nous avons rencontré. On peut chercher le bonheur comme Platon et Aristote, vivre toute une semaine en pythagoricien puis en cynique. On peut réévaluer nos amitiés à l’aune de la pandémie, ou encore apprendre à consoler un enfant comme Boèce. Bref, l’idée de mettre en accord nos idées et nos actes, comme ont tenté de le faire les sages pendant leur vie, reste une exigence d’actualité. Cela se fait parfois au prix de réinterprétations, voire de torsions – le précepte « Connais-toi toi-même » n’avait rien de psychologique à l’origine ! Mais c’est aussi en cela que cette philosophie est vivante : elle ne cesse de cheminer et d’évoluer. 

Ce dossier est paru dans Sciences humaines (n° 339 – Août – septembre 2021), à découvrir en kiosque ou en ligne !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Sciences, Société

L’autisme au prisme des sciences humaines

Les éditions Sciences Humaines publient un petit ouvrage que j’ai coordonné sur l’autisme, à découvrir (et à commander 😉) ici. Bonne lecture !

Tout le monde a une idée de ce qu’est l’autisme, mais personne ne pense à la même chose. Les uns imaginent des enfants prostrés, incapables de communiquer et risquant de se taper la tête contre les murs. D’autres songent à des génies hors normes, un peu geeks et parfois artistes, maladroits en société mais d’autant plus subversifs. Entre ces deux extrêmes – largement fantasmés –, chacun pioche des traits supposés typiques dans une palette presque infinie de comportements, symptômes et dispositions cognitives.

Mais en réalité, en dépit de tendances communes, la diversité des formes d’autisme n’est pas loin d’épouser celle des individus, des personnalités ou encore des profils sociaux… Comment, dès lors, retracer l’histoire de l’autisme ? Peut-on identifier ses causes ou encore faire un état des lieux des prises en charge les plus prometteuses ? De l’« idiotie » aux « troubles du spectre de l’autisme », en passant par « l’autisme de Kanner » et « le syndrome d’Asperger », cette notion s’est beaucoup affinée depuis le XIXe siècle. Elle semble désormais ne pouvoir être comprise qu’à travers une approche elle-même diversifiée et multidisciplinaire, puisant tant dans les sciences humaines et sociales que dans la médecine et les sciences naturelles, et prenant en compte une multiplicité de facteurs possibles.

En toile de fond, à l’heure où de nombreux chercheurs dénoncent une tendance au surdiagnostic depuis les années 1980, la question demeure de savoir si ce que l’on désigne comme « autisme » relève toujours d’un même trouble, et si cette notion ne recouvre pas des réalités qui seront amenées à être encore mieux discernées à l’avenir.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Livres, Philosophie, Politique, Psychologie, Santé, Société, Travail

Ces hommes qui détestent les femmes

Bien plus virulents que les machos, les « masculinistes » réinventent un discours misogyne et antiféministe, basculant parfois dans l’incitation à la haine et à la violence. J’ai consacré une petite enquête à ce phénomène dans Version Femina (n° 989, semaine du 15 au 21 mars 2021). Un grand merci en particulier à l’historienne Christine Bard, co-directrice de l’ouvrage Antiféminismes et masculinismes d’hier et d’aujourd’hui (PUF, 2019).

Poster un commentaire

Classé dans Société

« La mort, osons en parler »

Le magazine Version Femina vient de publier un numéro spécial sur « la mort »(mars 2021). J’ai eu le plaisir de réaliser plusieurs articles sous la houlette de Laurence Delpoux, maitresse d’œuvre de ce hors-série :

  • Un panorama de grandes réponses philosophiques au mystère de la mort, de Socrate à Jankélévitch, en passant par Spinoza ou Heidegger.
  • Un entretien avec le philosophe Thibaut de Saint-Maurice, qui a accepté d’analyser les petites phrases, dictons, proverbes et idées reçues qui ne manquent pas de fleurir lorsque l’on parle de mort (“elle donne du sens à la vie”, “au moins elle frappe tout le monde”, etc.)
  • Une sélection de films, séries, livres et bande dessinées à mourir de rire, comme La mort vous va si bien de Robert Zemeckis (1992) ou les Idées noires de Franquin (1977 – 83).
  • Les interviews d’un rabbin, d’un prêtre et d’un imam, pour mieux connaitre leur conceptions respectives de la mort et leur demander si la religion pouvait être un soulagement face à cette angoisse.
  • Un tour d’horizon de rites du monde entier, au Ghana, au Japon ou encore aux îles Sulawesi ! Agrémentées de trois questions à Philippe Charlier, médecin et anthropologue initié au vaudou, notamment auteur de Rituels (Cerf, 2020) et de L’homme, la nature et les dieux (Plon, 2020).
  • Un autre tour d’horizon, des nouveaux rituels contemporains et parfois étonnants. Avec la journaliste Sarah Dumont, créatrice du site HappyEnd.
  • Un article synthétique sur les grandes étapes du deuil, inspiré notamment des travaux de la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross.
  • Une petite enquête sur le transhumanisme et ses promesses parfois franchement fantaisiste d’immortalité.

Et d’autres petites choses (sélection de livre pour enfants, infos insolites…) que je vous laisse découvrir. Bonne lecture !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Société

Peut-on encore faire des projets ?

Ça m’intéresse Santé & bien-être fait peau neuve et s’ouvre d’avantage à la philosophie.

Pour cette nouvelle formule (n° 17, mars – mai 2021), j’ai eu le plaisir de faire un petit article sur les projets : comment prévoir quoi que ce soit dans l’incertitude ? Éléments de réponse à la lumière des philosophes Aristote, Heidegger ou encore Michael Bratman.

Un grand merci au philosophe Mikaël Cozic pour ses éclairages sur la « théorie de la décision ». Il s’apprête à publier aux éd. Matériologiques l’une des premières grandes introductions philosophiques en français sur ce sujet. On a hâte de la lire !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Santé, Société

L’humanité face au risque

C’est l’enjeu du dernier numéro de Carnets Science, la revue du CNRS (#9, décembre 2020). La crise du Covid-19 y occupe naturellement une place importante, mais pas seulement. Des chercheurs et chercheuses interrogent plus largement le relation que nos sociétés entretiennent avec le risque sous toutes ses formes : à travers l’insécurité, l’innovation, la gestion de crise ou encore la peur par exemple.

La revue reprend à cette occasion mon interview de l’histoire Fabien Locher, sur les régimes de propriété et sur l’impact que peuvent avoir des grandes catastrophes. À (re)découvrir en librairie !

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Politique, Sciences, Société

La connerie décryptée à l’aune des sciences humaines

Le magazine Sciences Humaines consacre son dossier de fin d’année à « la connerie ambiante » : ses racines, ses ailes de géante, ses ramifications, ses labyrinthes et ses impasses. « Histoire, en tamisant ce bourbier, d’en tirer quelques pépites de savoir, voire des perles de sagesse », espère Jean-François Marmion, qui a coordonné ce dossier. Cliquez ici pour l’acheter ou commander le numéro complet !

J’ai eu le plaisir de rédiger deux articles pour ce dossier : dans « Cons sans frontières », je passe en revue différentes traduction et connotations de cette insulte à travers le monde, à l’aune d’analyses en sciences du langage. Dans « La philosophie contre-attaque », je vous propose quelques stratégies imaginées par des philosophes pour faire faire à la bêtise d’autrui… et à la nôtre surtout ! Bonne lecture

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences, Sciences du langage, Société

L’Odyssée des gènes

16026666410_odyssee-des-genes-2L’ADN est une formidable machine à voyager dans le temps. En comparant les génomes de populations humaines, d’autres grands singes et de fossiles, il est possible de retracer les chemins empruntés par notre espèce depuis sa séparation d’avec les chimpanzés jusqu’aux migrations et évolutions d’aujourd’hui. C’est le point de départ de l’anthropologie génétique, discipline née dans la seconde moitié du 20e siècle, alliant génie génétique, calculs statistiques, paléoanthropologie, histoire et linguistique.

Professeure au Muséum national d’histoire naturelle, Evelyne Heyer en présente les principaux acquis, les méthodes de travail et les projets de recherche actuels, dans un essai clair, pédagogique et vivant. Les grands consensus sur l’évolution humaine y sont rappelés : origine commune en Afrique, colonisation de la planète par vagues successives, croisements entre différentes espèces d’hominidés. Mais l’ouvrage recèle aussi quelques surprises. On y apprend, par exemple, qu’Homo sapiens n’a pas brusquement quitté l’Afrique pour partir à la découverte d’horizons inconnus, suivant une image consacrée, mais que plus probablement des milliers de générations se sont établies à 3 km en moyenne de leur lieu de naissance, colonisant progressivement et lentement la planète. On apprend aussi que 10 % des hommes habitant sur le territoire de l’ancien empire mongol pourraient descendre de Gengis Khan, réputé pour avoir eu un grand nombre d’épouses et d’enfants. On lit également que toute personne ayant certains de ses grands-parents nés en France retrouverait à coup sûr Charlemagne dans son arbre généalogique.

Scrupuleuse et prudente, E. Heyer met aussi en garde contre les conceptions erronées du déterminisme génétique,  aujourd’hui portées par de nouveaux adeptes du racisme scientifique, ou parfois promues par des entreprises de séquençage pour vendre des généalogies fumeuses. Une lecture salutaire, donc, en plus d’être captivante.

L’Odyssée des gènes, Evelyne Heyer, Flammarion, 2020, 388 p., 22,90 €. Cet article est paru dans Sciences Humaines (n° 330, novembre 2020). Rendez-vous sur le site pour d’autres critiques d’essai

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Sciences, Société