Archives de Catégorie: Société

Qui sommes-nous ? L’humanité en 200 questions

Le dernier numéro de Ça m’intéresse, Questions & Réponses (n° 26, mai – juillet 2019), est consacré à l’humanité : Comment est-elle apparue ? le rire lui est-il vraiment propre ? Nos corps ont-il atteint une limite et peuvent-ils être augmentés ? Des chercheurs et spécialistes répondent à toutes les questions, même les plus anecdotiques, sur nos origines, notre évolution et notre avenir. À découvrir en kiosque ou en ligne !

J’ai eu le plaisir de réaliser de nombreux articles pour ce numéro, sur des questions aussi variées que : peut-on ressusciter Néandertal ? Dans quel sport sommes-nous meilleurs que les animaux ? Notre cerveau est-il vraiment si spécial ? L’espèce humaine est-elle la seule à en avoir domestiqué d’autres ? Et bien d’autres encore…

Un grand merci aux chercheurs et spécialistes qui ont pris le temps de me répondre :

  • Antoine Balzeau, paléoanthropologue (CNRS/MNHN)
  • Céline Bon, anthropologue et paléogénéticienne au MNHN
  • Jean-Paul Demoule, archéologue et historien, notamment auteur de Les dix millénaires oubliés qui ont fait l’Histoire (Fayard, 2017)
  • Joël Fagot, primatologue, responsable de l’équipe « Cognition Comparée » à l’Université d’Aix-Marseille
  • Pierre-Henri Gouyon, socio-anthropologue et biologiste (MNHN/CNRS), co-auteur de À quoi sert le sexe ? (Belin, 2013)
  • Michael Houseman, ethnologue à l’École pratique des hautes études (EPHE)
  • Pascal Picq, paléoanthropologue, notamment auteur de La marche : Sauver le nomade qui est en nous (éd. Autrement, 2015)
  • Sandrine Prat, paéloanthropologue (CNRS/MNHN)
  • Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, notamment auteur de du Petit traité de cyberpsychologie (Le Pommier, 2018)
  • Jean-Denis Vigne, archéologue et biologiste (CNRS/MNHN)
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ça m'intéresse, Histoire, Sciences, Société

Le monde liquide du travail externalisé

Théoricien d’une « société liquide » et d’une dilution des structures traditionnelles, le sociologue Zygmunt Bauman permet de mieux comprendre l’évolution des modes de travail et plus généralement du monde dans lequel nous vivons. Dans un récent ouvrage posthume, Retrotopia (éditions Premier Parallèle, 2019), il prônait enocre le recours au dialogue et à la solidarité. Cet article est paru dans Management (n° 274, mai 2019). À retrouver en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Société

Éric Rommeluère : « Se transformer et changer le monde, voilà l’enjeu. »

Pour Éric Rommeluère, la création d’un nouveau centre s’inscrit dans la continuité de ses engagements en faveur d’un bouddhisme engagé, comme l’illustre son parcours depuis quinze ans. Cette interview et ce portrait sont parus sur Bouddha News.

Quelle est votre ambition pour le refuge que vous créez au Plessis ?

Elle est un peu démesurée ! Créer une oasis de bonté et de beauté dans un monde qui s’effondre ? Plus sérieusement, je suis convaincu que le centre bouddhiste à l’ancienne – je le dis sans aucun mépris – n’est plus adapté. Aujourd’hui, l’enjeu n’est plus tant de s’initier ou de méditer que d’agir, même à une petite échelle. Depuis quinze ans, je rêve de bâtir un espace qui soit à la fois un refuge et une plateforme pour un bouddhisme engagé. Lorsque j’ai découvert cette demeure du Plessis, à 1h30 en train de Paris, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure un peu folle. Toutes mes économies y sont passées, alors que les travaux à prévoir sont considérables ; il n’y a pas d’eau courante ou de toilettes par exemple. Mais c’est 350 m2 habitables, 700 à terme, au milieu de trois hectares de terrain et de forêt. Et comme c’est en zone naturelle protégée, la mairie nous oblige à prendre soin de cette nature – elle nous oblige à être bouddhistes en fait ! C’est beau, c’est calme, tout simplement merveilleux. Dans l’immédiat, je fais appel aux bonnes volontés et à un financement participatif pour réaliser des travaux de première nécessité. Si nous voulons en faire un véritable temple bouddhiste un jour, il faudra notamment être en conformité avec les normes pour établissements accueillant du public. Tout restera gratuit, bien sûr, et chacun peut d’ores et déjà me rejoindre dans cette aventure à titre privé.

En quoi votre démarche s’inscrit-elle dans la continuité des érudits zen Bernie Glassman et David Loy ?

Le refuge du Plessis sera bâti comme un « écodharma lieu ». Ce concept, que j’emprunte à David Loy, est né d’une réflexion encore ouverte sur les implications écologiques du bouddhisme – notamment l’idée qu’il n’y a pas de séparation radicale entre l’humanité et la nature, et que le sort de l’une vaut aussi pour l’autre. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Secrets de la motivation et « neurobullshit »

Management consacre son numéro d’avril aux sciences cognitives (n° 273, avril 2019. À découvrir en ligne !). J’ai réalisé un article sur la motivation, les ressorts psychologiques et cognitifs de l’implication au travail. Un grand merci pour leurs témoignages et commentaires à :

J’ai également réalisé un article sur l’engouement démesuré que suscite tout ce qui comporte le préfixe « neuro ». Un grand merci pour leurs analyses à Brigitte Chamak, neurologue devenue sociologue des sciences, co-directrice de Neurosciences et société : enjeux des savoirs et pratiques sur le cerveau (Armand Collin, 2014), et le sociologue Alain Ehrenberg, notamment auteur de La Mécanique des passions. Cerveau, comportement, société (Odile Jacob, 2018).

Poster un commentaire

Classé dans Management, Psychologie, Sciences, Société

Bébés génétiquement modifiés, une nouvelle donne pour l’humanité ?

Pour la première fois dans l’histoire, deux humains sont nés avec un patrimoine génétique modifié. Cet article est paru dans Sciences Humaines (n° 312, mars 2019).

L’annonce était redoutée mais prévisible : fin novembre, le chercheur chinois He Jiankui, de l’université de Shenzhen, a déclaré avoir donné pour la première fois naissance à des humains génétiquement modifiés. Les autorités chinoises ont depuis confirmé la naissance de Lulu et Nana, et même évoqué une troisième grossesse qui serait toujours en cours. Cette expérience révolutionnaire suscite toutefois une condamnation massive : la plupart des généticiens et bioéthiciens lui reprochent a minima d’être allé trop vite et trop loin, ou même – pour les plus hostiles – d’ouvrir la porte à un eugénisme mortifère. He Jiankui s’est défendu en affirmant que de telles manipulations étaient justifiées pour des maladies délétères, tout en rappelant son opposition aux discriminations fondées sur la génétique.

L’édition génomique, ou modification ciblée de gènes dans un organisme, a réalisé des bonds de géant depuis 2012. L’essor d’une technique baptisée Crispr-Cas9 – précise, rapide et peu coûteuse – laissait présager qu’un généticien franchirait tôt ou tard le Rubicon. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences, Société

Généalogies et nature du transhumanisme

Jadis assimilé à de la science-fiction, le transhumanisme fait régulièrement la couverture des magazines depuis quelques années. Les progrès en génétique, en informatique, en robotique donnent à penser que l’humanité aura la possibilité d’améliorer sa condition biologique comme jamais auparavant, voire de se transformer en une autre espèce, comme le souhaitent certains transhumanistes radicaux. Cette perspective a suscité une flopée d’essais alarmistes trop souvent mal informés, laissant toutefois une place à quelques perles, comme cet ouvrage collectif.

Tendances multiples
Cet état des lieux savant et tempéré, écrit pour le plus grand nombre, réunit les analyses de chercheurs en sciences sociales et de philosophes, spécialistes de cette mouvance comme de questions éthiques et politiques connexes. Si le transhumanisme paraît renvoyer aux sempiternelles tentatives de l’humanité pour s’émanciper de contraintes biologiques et échapper à la mort, la diversité des courants s’en réclamant remet en question son unité : qu’y a-t-il de commun entre les partisans raisonnés du progrès biotechnologique et médical et les militants eugénistes, par exemple ? Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences, Société

Gilets jaunes : la France rurale est-elle laissée à l’abandon ?

« Fracture territoriale » : l’expression est assénée comme une évidence pour expliquer le mouvement des Gilets jaunes – de fait plus marqué à l’extérieur des grandes agglomérations. Mais le sentiment d’abandon des périphéries correspond-il à la réalité ? Les réponses tranchées d’un spécialiste de la cartographie électorale, Jérôme Fourquet, directeur du pôle Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop, notamment auteur du Nouveau clivage (Cerf, 2018), et d’un géographe féru de « justice spatiale », Jacques Lévy, co-auteur de Théorie de la justice spatiale (Odile Jacob, 2018).

Cet entretien croisé est paru sur Philonomist, nouveau site web de Philosophie magazine dédié au monde de l’entreprise et aux questions économiques. À découvrir en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Société