Archives de Catégorie: Travail

La justice à l’heure des algorithmes et du big data

Les logiciels et les robots remplaceront-ils un jour les avocats, les notaires et les juges ? Pour les experts, si la tendance à l’automatisation et à l’accélération technologique change la donne, certaines prédictions relèvent encore de la science-fiction. Cet article est paru sur Le Journal du CNRS.

© THE LIGHTWRITER/FOTOLIA.COM

Une « justice prédictive », des contrats exécutés automatiquement grâce à des logiciels, des robots recrutés par des cabinets d’avocats… En quelques années, les innovations technologiques et numériques ont donné lieu à toute une série d’annonces fracassantes, laissant entendre notamment que l’ubérisation des professions juridiques et judiciaires serait en marche. Mais si certaines de ces innovations bouleversent l’exercice du droit, en automatisant certaines tâches et en accélérant les procédures notamment, beaucoup ont encore un caractère exploratoire, voire s’apparentent au fantasme.

D’une manière générale, le code informatique et l’intelligence artificielle paraissent encore loin de pouvoir se substituer à l’expertise humaine, mais ils ne sont pas pour autant sans impact sur les métiers juridiques et judiciaires. « C’est une question d’équilibre », résume Bruno Dondero, agrégé des facultés de droit et professeur à l’université Paris 1, estimant que beaucoup de croyances sur le sujet sont « trop enthousiastes ou au contraire trop insouciantes ». En pratique, ces professions comportent de nombreuses tâches paraissant pouvoir être automatisées. « Lorsqu’un avocat rédige un contrat par exemple, il se fonde généralement sur des modèles qu’il adapte en fonction des cas particuliers. On peut envisager qu’un logiciel, auquel on fournirait quelques informations spécifiques à l’affaire, génère lui-même ce document. »

Une justice « prédictive »

De fait, de nombreuses start-up ont récemment développé des solutions pour rédiger des documents juridiques, analyser une affaire à partir d’une recherche documentaire, ou encore estimer la probabilité de succès d’un procès. L’année dernière, le cabinet américain BakerHostetler a ainsi « engagé » le système d’intelligence artificielle Ross pour assister ses avocats en répondant à des questions sur la jurisprudence et en facilitant la recherche documentaire. « Ces systèmes ont leurs limites lorsque les affaires sont complexes ou ambiguës, poursuit Bruno Dondero, sinon une simple recherche sur Internet aurait déjà remplacé le métier d’avocat-conseil. » Pour autant, il envisage que, pour des cas classiques et bien connus, ces outils seront de plus en plus utilisés par les cabinets. « Honnêtement, le travail d’avocat consiste rarement à imaginer LA clause à laquelle personne n’avait jamais pensé. Et dans les faits, certains n’hésitent pas à copier-coller leurs modèles en changeant juste quelques détails… » Rien qu’une machine ne puisse effectuer.

À certains égards, la « justice prédictive » fonctionne suivant le même principe. Ces dernières années, plusieurs systèmes ont été développés, permettant de déterminer les probabilités de succès d’une affaire et de calculer les éventuels dommages et intérêts, en tenant notamment compte des décisions antérieures du juge appelé à statuer. « Contrairement à ce qu’on entend, il ne s’agit pas de “remplacer” les avocats », tempère Thomas Saint-Aubin, chercheur associé à l’Institut de recherche juridique de la Sorbonne et directeur de la recherche et du développement chez Seraphin Legal.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Société, Travail

Données sensibles : faut-il avoir peur du cloud ?

Pour stocker leurs données en ligne, les entrepreneurs français s’en remettent le plus souvent aux géants américains… Au risque de se faire piquer leurs idées ou leurs brevets. Cet article est paru dans un hors série de Management (n°19,  27 octobre 2016)

© Jacky Leung/Getty Images

© Jacky Leung/Getty Images

Partage de documents, messagerie, carnet d’adresses et agenda accessibles aux quatre coins du monde sur n’importe quel appareil… Quelle aubaine ! A l’heure du télétravail à tout crin et de la mondialisation, les services de cloud sont d’autant plus tentants qu’ils sont gratuits ou peu coûteux. Mais cette tentation a un revers pour les entrepreneurs, et pas seulement en terme de publicité ciblée. «Un confrère ingénieur avait déposé son brevet sur un service américain de stockage de fichiers en ligne en vue de lancer une start-up, raconte Damien Gossard, cofondateur de WiggWam, une solution de service du cloud souverain. Quelques semaines plus tard, il s’est aperçu qu’une société américaine lançait exactement le même produit !» Si le vol de données est impossible à prouver, difficile de croire à une simple coïncidence… «Un État ou une entreprise peuvent être tentés de favoriser des acteurs locaux», insiste Damien Gossard, rappelant une réalité bien connue sous le nom d’espionnage industriel entre pays, même alliés. De fait, les géants du cloud – comme Google, Apple, Amazon  ou encore DropBox – sont tous basés aux États-Unis, où la législation permet de collecter presque sans limite des données confidentielles ou concurrentielles.

«Quand je rencontre des entrepreneurs de l’innovation qui n’hésitent pas à stocker toutes leurs données sensibles sur des serveurs basés en Californie, donc soumis au droit californien, poursuit l’entrepreneur, je suis quelque peu atterré…» C’est ce qui l’a poussé à proposer exactement les mêmes services, mais en hébergeant toutes les données en France – d’où l’expression de «cloud souverain». Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Management, Travail

Le management selon… Barthes !

« Tout d’un coup, il m’est devenu indifférent de ne pas être moderne » : en quoi cette citation du philosophe et sémiologue Roland Barthes, extraite de son journal intime publié en 1979 dans la revue Tel Quel, permettrait d’éclairer la pratique managériale ? Éléments de réponse dans Management (n° 247, décembre 2016). Retrouvez également les conseils du philosophe et stratège chinois Sun Tzu, auteur de L’art de la guerre.

barthes-meurisse

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Travail

Le management selon… Alain !

« Le travail est la meilleur et la pire des choses » : en quoi cette citation du philosophe Émile-Auguste Chartier dit Alain extraite de ses Propos sur le bonheur, permettrait d’éclairer la pratique managériale ? Éléments de réponse dans Management (n° 246, novembre 2016). Retrouvez également les conseils du philosophe et stratège chinois Sun Tzu, auteur de L’art de la guerre.

alain-meurisse

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Travail

Maîtres de la prise de parole

Les plaidoiries des avocats sont des exemples à suivre pour convaincre et réussir ses discours. Tour d’horizon et conseils pratiques avec les ténors du barreau.

Cet article est paru dans Management (n° 246, novembre 2016). Merci aux avocats et spécialistes de l’éloquence qui ont bien voulu témoigner et confier leurs astuces :

Poster un commentaire

Classé dans Management, Travail

En management aussi, « les médiocres ont pris le pouvoir »

Selon le philosophe québécois Alain Deneault, auteur d’un essai sur La médiocratie (Lux Éditeur), notre société tend à promouvoir la médiocrité : restez dans la moyenne, pensez mou et ne pas faire de vague serait le mot d’ordre du jour ! Un modèle de réussite pas franchement idéal pour sortir de la crise…

management-mediocratie

Cet entretien est paru dans le magazine Management (n° 240, avril 2015), actuellement en kiosque. Cliquez ici pour l’acheter en ligne.

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Société, Travail

Batman vs Superman : le match des managers

Deux super-héros, deux personnalités qui s’affrontent au cinéma ce mois-ci : d’un côté un extraterrestre surpuissant épris de loyauté et de justice, de l’autre un milliardaire affairiste, agile et roublard. Nous les avons imaginés en super-managers : cadre BCBG, idéaliste et ultra résistant d’un côté, boss badass, affairiste et tourmenté de l’autre. Découvrez vos différences et vos affinités avec l’un ou l’autre.

batman-management

Cet article est paru dans le magazine Management (n° 240, avril 2016), actuellement en kiosque. Cliquez ici pour le commander en ligne.

Poster un commentaire

Classé dans Loisirs, Management, Travail