Archives de Catégorie: Religion

À découvrir : la revue « Spirit »… et un reportage sur le Forum 104

Une nouvelle revue est arrivée en kiosque : Spirit, « cousin spirituel » de Psychologies magazine, comme le résume sa directrice éditoriale, Flavia Mazelin, dans l’édito du premier numéro. Cliquez ici pour en savoir plus et pour le commander en ligne.

Pour ce premier numéro, j’ai eu le plaisir de réaliser un reportage sur le Forum 104 : depuis une trentaine d’années, ce centre culturel organise chaque semaine des dizaines d’activités centrées sur l’épanouissement personnel, les sciences humaines ou encore les religions : de la conférence tout public aux ateliers les plus ésotériques. À découvrir !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Loisirs, Philosophie, Psychologie, Religion, Sciences

Une vaste enquête sur la radicalité chez les lycéens

Les sociologues Anne Muxel et Olivier Galland ont dévoilé ce matin les premiers résultats d’une étude qu’ils coordonnent auprès de plus de 7 000 lycéens pour mieux comprendre les facteurs d’adhésion des jeunes à la radicalité politique et religieuse. Cette interview est parue sur Le Journal du CNRS.

Anne Muxel et Olivier Galland

Vous avez présenté ce matin à la presse les premiers résultats de votre étude sur les jeunes et la radicalité, dont vous aviez déjà donné un aperçu pour la radio du CNRS. En quoi consiste-t-elle ?
Olivier Galland : Notre travail s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets du président du CNRS sur le terrorisme et les attentats, pour aider les pouvoirs publics à mieux comprendre un ensemble de phénomènes associés à ces événements. Plusieurs travaux se sont penchés sur le processus de radicalisation individuelle : des chercheurs comme Gilles Kepel, Farhad Khosrokhavar ou encore Olivier Roy ont mené des entretiens avec des jeunes radicalisés et analysé leurs parcours. Ces recherches sont passionnantes, mais ne portent que sur des échantillons très limités. Nous avons souhaité développer une approche quantitative, ciblant la jeunesse lycéenne scolarisée en classe de seconde, en diffusant un questionnaire auprès de 7 000 élèves issus de quatre académies – Lille, Créteil, Dijon et Aix-Marseille – et 21 lycées. Il s’agit d’une enquête exploratoire sur la thématique de la radicalité en matière de politique et de religion, jusqu’alors peu couverte par les enquêtes sociologiques classiques sur la jeunesse.

Anne Muxel : Étant donné l’importance et le caractère relativement inédit du sujet, notre dispositif d’enquête est rigoureux et diversifié. Trois types d’enquêtes ont été réalisés sur une période de six mois (octobre 2016 – mars 2017) : une enquête quantitative auto-administrée par questionnaire auprès d’un large échantillon de classes de seconde (7 000 lycéens interrogés), une enquête quantitative « témoin » réalisée en ligne par l’institut Opinion Way auprès d’un échantillon représentatif de jeunes âgés de 14 à 16 ans (1 800 jeunes ont été interrogés), et une enquête qualitative comportant des entretiens individuels et des entretiens collectifs réalisés avec des jeunes lycéens des classes de seconde. Mais il ne s’agit pas d’une étude sur le processus de radicalisation. C’est très important de le souligner. Elle ne permet pas de repérer des jeunes radicalisés ou en voie de l’être, mais elle cherche à mesurer le degré d’adhésion à la radicalité au sein de la jeunesse. Cette mesure ne peut aboutir à une lecture binaire de la radicalité car elle fait apparaître toute une gamme d’attitudes allant du rejet de toute forme d’extrémisme, de déviance ou de violence à l’acceptabilité de la violence terroriste. Certains jeunes peuvent comprendre ce type d’action violente et radicale sans y adhérer, d’autres peuvent être séduits par des idées radicales sans jamais passer à l’acte, etc. Il est important d’analyser ces résultats en termes de degrés, et non de façon dichotomique.

Comment définissez-vous la radicalité ?
A. M.  : Pour nous, la radicalité suppose un ensemble d’attitudes ou d’actes marquant la volonté d’une rupture avec le système politique, social, économique, et plus largement avec les normes et les mœurs en vigueur dans la société. Elle atteint son point le plus extrême lorsqu’elle s’accompagne d’une justification de l’usage de la violence. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Religion, Société

Les Sherlock Holmes de l’archéologie

Dans les polars, les détectives chevronnés parviennent à lire des morceaux de papiers brûlés grâce à de savantes manipulations ; le même exploit vient d’être réalisé par une équipe de chercheurs américains et israéliens, parvenus à lire l’une des plus anciennes copies de l’Ancien Testament. Le manuscrit d’En-Gedi, vieux de quinze siècles, a été retrouvé en 1970 dans la synagogue éponyme, enroulé sur lui-même et en partie calciné ; il pouvait à peine être touché, au risque de se disperser en cendres.

Les chercheurs ont utilisé une nouvelle technique de scanner et d’imagerie 3D, permettant de repérer les traces de métal dans l’encre et de créer ainsi une copie virtuelle du texte, lisible sur n’importe quel écran ! « Ces travaux ouvrent une nouvelle fenêtre nous permettant de remonter dans le temps en lisant des documents dont on pensait qu’ils étaient perdus vu leur mauvais état de conservation », s’enthousiasment les chercheurs. La technique pourrait bientôt être déclinée en médecine et… dans le secteur des renseignements, pour aider les enquêteurs.

Cet article est paru dans Sciences Humaines

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Sciences

Vie numérique, vie éternelle ?

Autels virtuels et profils de disparus se multiplient sur les réseaux sociaux, ce qui oblige la loi à s’adapter et modifie notre rapport au deuil.

© mkhmarketing sur Flickr

© mkhmarketing sur Flickr

Cet article est paru dans Version Femina (n° 760, semaine du 23 au 30 octobre 2016). Merci à tous ceux qui ont bien voulu m’apporter leur témoignage et aux experts pour leurs analyses :

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Psychologie, Religion, Société

Quand l’homme joue à devenir un dieu

Créer une nouvelle espèce d’individu – éternel, omnipotent, omniscient… –, c’est le pari des plus radicaux dévots des nouvelles technologies, qui envisagent de transformer leurs corps et leurs esprits. Certains n’hésitent plus à baptiser cet homme de demain un « dieu » – mais en quel sens, et dans quelle mesure faut-il les prendre au sérieux ?

5351_mdr76

Cet article est paru dans Le Monde des religions (n° 76, mars – avril 2016). À retrouver en ligne ou en kiosque. Un grand merci aux chercheurs qui ont accepté de répondre à mes questions :

À lire également : Demain, les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ?, du philosophe Jean-Michel Besnier (Fayard, 2010).

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Religion, Sciences, Société

Une société pas si athée

Notre société de loisirs et de consommation n’est pas si “désenchantée” et matérialiste qu’on ne le pense ; elle est au contraire l’expression de valeurs religieuses, elles-mêmes héritées des écrits de Martin Luther au XVIe siècle. Les slogans des grands produits culturels (“just do it”, “enjoy”) comme les sermons des blockbusters – « you don’t believe, that’s why you fail », prêche maître Yoda dans Star Wars – sont loin d’être aussi athées qu’on ne le pense. Telle est la thèse paradoxale que défend Mark Alizart dans un essai érudit sur la Pop Théologie (PUF), retraçant cinq siècles d’histoire pour mieux anticiper la prochaine grande “Réforme” du monde occidental.

yoda-next-movie

Cet entretien est paru dans Le Monde des religions (n°73, septembre -octobre 2015). Pour le retrouver en ligne, cliquez ici.

Poster un commentaire

Classé dans Loisirs, Philosophie, Religion, Société

Au commencement était le rire

Mots d’esprit, joutes verbales, caricatures… À l’instar de la religion, le rire semble indissociable de l’histoire humaine. Et si les relations ont parfois été tendues entre humour et institutions religieuses, l’un n’a jamais pu faire disparaître l’autre.

Cet article est paru dans Le monde des religions (n° 72, juillet – août 2015). À retrouver en kiosque ou en ligne ! Un grand merci aux experts qui ont bien voulu m’éclairer :

Jean-Loup Chiflet, écrivain et auteur du Dictionnaire amoureux de l’humour (Plon, 2012)

Moussa Nabati, psychologue et auteur d’un essai sur L’humour thérapie (éditions Bernet-Danilo, 2012)

Gérard Rabinovitch, philosophe et auteur de Et vous trouvez ça drôle ?! Variations sur le propre de l’homme (Bréal, 2011)

Bernard Sarrazin, professeur émérite de littérature et auteur de Le rire et le sacré (Desclée de Brouwer, 1991)

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Psychologie, Religion, Société