Archives de Tag: mort

Que savons nous de la mort et du deuil ?

La société est de plus en plus sécularisée, mais les rites funéraires n’ont pas disparu pour autant. Peu à peu, un cérémonial laïc se met en place.

Cette enquête est parue dans Ça m’intéresse (n°380 – octobre 2012), dans un dossier sur la mort : sommes nous égaux devant elle ? Qu’est-ce que la mort biologique ? Comment l’évoquer en famille ? Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.caminteresse.fr

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ça m'intéresse, Philosophie, Psychologie, Société

« La vieillesse est propice à l’entrée dans l’espérance »

Sur www.lemondesreligions.fr

Une étude de l’Université de Chicago sur 30 pays montre que la croyance en un dieu s’accroit avec l’âge. Nous avons demandé à Pierre-Henri Tavoillot, coauteur d’une Philosophie des âges de la vie (Grasset, 2007), quel est cet impact du vieillissement sur le sentiment religieux.

© Richard Holding

Les personnes âgées croient davantage que les jeunes. Comment analysez-vous ce résultat ?

Il y a deux manières de l’interpréter : on peut y voir soit un mouvement général de retrait du religieux qui ne laisserait derrière lui que de vieux croyants ; soit une augmentation « naturelle » de la croyance au fur et à mesure de l’avancée en âge. Je me garderai de trancher, car la situation des religions est très variable selon les pays et les cultures, sans même parler de celles qui n’exigent aucune croyance en Dieu. Cela dit, l’idée que le souci spirituel s’accroît avec l’approche de la mort semble peu contestable. C’est même là une constante quasi anthropologique. Quand on parcourt les écrits philosophiques, littéraires ou poétiques consacrés à la vieillesse, on est toujours surpris : cette expérience, qui est la plus courante qui soit, la plus banale même, a suscité en tout temps et en tout lieu des textes d’une profondeur et d’une beauté incroyables. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie, Religion, Société

Le festival de Cannes se joue de la mort

Sur www.lemondedesreligions.fr

Plusieurs films, présentés au festival de Cannes qui se tiendra cette année du 16 au 27 mai, mettent en scène l’idée de renaissance, comme réincarnation, rédemption ou même… exorcisme.

Quatre films parleront de mort et de renaissance au festival de Cannes. Holy Motors, peut-être le plus surréaliste, met en scène un Monsieur Oscar qui voyage… de vie en vie. Tour à tour homme ou femme, il devient grand patron, meurtrier, mendiante… Il ne cesse d’emprunter des identités. Lui n’a d’ailleurs pas de vie : pas d’attache, pas de foyer ni de famille… Il vogue sans connaître de répit, s’épuise et rêve de stabilité.

Vous n’avez encore rien vu, d’Alain Resnais, brave également la mort. Un homme de théâtre fait convoquer ses amis acteurs après son décès. Il a enregistré une requête avant de mourir : qu’ils surveillent l’adaptation d’une de ses œuvre par de jeunes comédiens. Librement adapté de la pièce de théâtre Eurydice, de Jean-Jacques Anouilh, ce film reprend l’idée qu’il faut parfois mourir pour mieux poursuivre son œuvre. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Loisirs, Religion

« La religion peut soulager un meurtrier »

Sur Le Monde des religions

Dans son dernier livre, la psychanalyste et philosophe Sophie de Mijolla-Mellor s’interroge sur ce qui pousse un individu à tuer, la fascination que cet acte suscite et les interractions possibles avec des croyances spirituelles.

CC / h.koppdelaney

Qu’est-ce qui pousse un homme à tuer?

Nous avons beaucoup de mal à le saisir. Souvent, les médias parlent d’ailleurs d’un acte « incompréhensible » ou « barbare », tandis que la psychopathologie est immédiatement dans une logique de « diagnostic ». L’acte paraît impensable dans notre contexte civilisé. Pourtant, la pulsion de tuer existe au même titre que la pulsion sexuelle par exemple. Le commandement religieux « Tu ne tueras point » n’aurait pas de sens autrement.

Dans mon essai La Mort donnée, je distingue les meurtres collectifs, comme les guerres ou les massacres, et ceux qui sont commis par un homme. Dans le second cas, je propose trois grilles de lecture : tuer pour l’emprise -c’est-à-dire par ivresse de la toute puissance-, tuer pour survivre et tuer pour protéger son identité. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Religion, Société

Pourquoi est-il si difficile de parler de la mort ?

La vie a une fin, c’est notre seule certitude. Mais c’est aussi la plus difficile à admettre. Même le mot « mort » nous fait peur. À l’occasion du premier salon qui lui est dédié, nous avons enquêté auprès de spécialistes qui en parlent sans tabou.

© Jupiter

 

Cet article est paru dans Psychologies magazine (n° 306, avril 2011). et sur www.psychologies.com

L’annonce d’un décès suscite souvent silences gênés, condoléances de circonstance, compassion appuyée. Pas facile de trouver les mots justes… « Il est impossible de réagir par l’indifférence, affirme le sociologue Patrick Baudry, auteur de La Place des morts, enjeux et rites (L’Harmattan, 2006). Aucune société n’a développé une vision de la mort qui permettrait d’en parler comme de la pluie et du beau temps. » Dès l’Antiquité, le philosophe grec Épicure écrit qu’elle est « celui d’entre les maux qui nous donne le plus d’horreur ». Et, des maux aux mots, il n’y a qu’un pas : ainsi, chez les Amérindiens navajos, dire le nom d’un défunt est soupçonné de déclencher des maladies. La psychologue et psychothérapeute Marie de Hennezel, membre de l’Observatoire national de la fin de vie, note que beaucoup d’entre nous ont une peur irrationnelle de prononcer le mot, « comme s’ils allaient attraper la mort de la même manière que l’on attraperait la grippe ». La création cette année d’un Salon de la mort s’est heurtée à de telles résistances : « On me conseillait d’appeler ça le “Salon du départ” », s’étonne encore Jessie Westenholz, coorganisatrice de l’événement. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Société

Comment faire son deuil « online »

Sur Le Monde des Religions

La Toile s’empare de l’ange noir. Disparition d’un proche ou d’un « people » : les sites d’hommage et les lieux de culte virtuels prolifèrent sur les réseaux sociaux et les serveurs. Revue de Web.

Le site « Ils vont bientôt mourir » propose de parier sur le jour où mourront les célébrités…

« Bonjour Monsieur. Après son départ, Loïc a souhaité vous laisser un message et vous léguer du contenu. Un espace spécialement conçu pour la réception des données a été créé pour vous. Nous vous conseillons de prendre le temps et de choisir le moment opportun pour vous connecter. » C’est le message type du site La vie d’après, un service de transmission sur le Web destiné aux proches de défunts. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Religion