Archives de Catégorie: Philosophie

« Confronter différentes conceptions du temps est éclairant »

Le temps est-il un concept fondamental ? Existe-t-il vraiment ? En croisant les regards de physiciens et de biologistes dans l’ouvrage qu’ils ont codirigé, Temps de la nature, nature du temps, Philippe Huneman et Christophe Bouton remettent en perspective cette idée et examinent la notion de temps de la nature chère à Aristote. Une réflexion collective bienvenue.

Cette interview est parue dans La Recherche (n° 546, avril 2019), à retrouver en ligne !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences

Le monde liquide du travail externalisé

Théoricien d’une « société liquide » et d’une dilution des structures traditionnelles, le sociologue Zygmunt Bauman permet de mieux comprendre l’évolution des modes de travail et plus généralement du monde dans lequel nous vivons. Dans un récent ouvrage posthume, Retrotopia (éditions Premier Parallèle, 2019), il prônait enocre le recours au dialogue et à la solidarité. Cet article est paru dans Management (n° 274, mai 2019). À retrouver en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Société

Qu’est-ce que la pop’philosophie ?

Dans les années 1970, Gilles Deleuze rêvait d’inventer une pop’philosophie, encore nommée pop’analyse, mystérieusement décrite comme une sorte de « lecture en intensité », de « branchement électrique » sur les livres et les idées. Cette idée semblait lui tenir à cœur. Il y revient à quatre ans d’intervalle, fait éditer les rares textes évoquant ce projet sans le mener à bien. Aujourd’hui la pop’philo est partout : sur les étals des libraires, dans les médias et les festivals culturels. L’idée est de passer un objet populaire – films, séries télé, romans d’aventures, hits de musique… – au crible de la philosophie académique. Sans condamner cette mode, Laurent de Sutter entend néanmoins revenir à l’intention première de Deleuze pour en tirer un autre programme. La pop’philosophie ne naît pas seulement de la rencontre d’un produit léger avec un outil savant, relève-t-il, elle consiste à s’immerger au cœur de n’importe quel objet de recherche – populaire comme rébarbatif – pour en faire quelque chose de plus excitant et en multiplier les significations. C’est un peu comme aller dans une boîte, imagine L. de Sutter, en faire déborder le contenu et l’ouvrir ainsi sur l’extérieur : « Pop est le bruit que fait la boîte lorsque le couvercle saute », quand de nouveaux liens peuvent s’établir avec le dehors et ainsi transformer l’objet ou l’idée de départ. L. de Sutter montre en quoi cette conception s’inscrit plus fidèlement dans le combat de Deleuze contre la « rationalité froide » et universitaire, pour une appréhension dynamique et non statique des objets de pensée, et est conforme à son projet de transformer la pratique philosophique de l’intérieur. Cet essai dense, à l’argumentation serrée, déploie une pensée originale et libre, parfois même critique de son principal inspirateur.

Cet article est paru dans Sciences Humaines ( n°313 – avril 2019), à retrouver en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Loisirs, Philosophie

Pierre Taïgu Turlur : bouddhiste sans fioritures

Critique des fantasmes et des hiérarchies, l’auteur de La saveur de la lune, vivre les koans du ch’an aujourd’hui (Albin Michel, 2019) entend revenir à plus de simplicité et de spontanéité. Cette interview et ce portrait sont parus sur Bouddha News.

Votre dernier livre est une succession de courts chapitres sur les koans : de quoi s’agit-il exactement ?

On peut les décrire comme l’expression verbale, poétique et instantanée de quelque chose d’ineffable. Concrètement, ce sont de petites phrases aux allures mystérieuses, utilisées pour secouer nos esprits, nous sortir de la torpeur dans laquelle nous plongent nos habitudes, et ainsi nous ramener à plus de réalité et de simplicité. Il peut s’agir d’une anecdote, d’un dialogue saugrenu ou encore d’une sentence célèbre d’un maître, par exemple : « Frapper des mains crée un son, quel est le bruit que fait une seule main ? » de maître Hakuin au XVIIIe siècle. On les trouve principalement dans des recueils compilés en Chine ou au Japon. Ils m’ont toujours accompagné dans ma pratique, et je souhaitais partager quelques réflexions avec le plus grand nombre à travers eux. Je voulais également rompre avec tout un imaginaire entourant les koans : celui de l’illumination notamment, soit l’idée qu’une petite phrase pouvait d’un seul coup nous éveiller et nous transformer en une sorte de sage. Non, les koans sont plus à l’image de copeaux de silence : s’ils nous rendent parfois plus sensibles à la réalité de l’instant présent, c’est aussi ce qui se passe avant, pendant et après qui importe.

Que cherchez-vous à transmettre dans vos écrits ou vos publications en ligne ?

À vrai dire, mes communications répondent surtout à des commandes ; mon premier manuscrit a été envoyé par quelqu’un d’autre, idem pour les vidéos qui m’avaient été demandées… J’ai saisi l’occasion, mais ce n’est pas une volonté de ma part. Je considère plus généralement que ce que j’écris ne m’appartient pas vraiment ; je me vois moins comme auteur – sauf quand je corrige mes coquilles ! (rires) – que comme passeur. Si je devais néanmoins résumer, je dirais peut-être que tout est déjà là : l’amour, la liberté, le bonheur… Ça ne sert à rien d’aller les chercher ailleurs, d’imaginer des méthodes pour y parvenir. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Religion

Prenez la parole comme un flibustier

S’autoriser quelques libertés avec les faits permet parfois de mieux faire passer un message. Selon l’essayiste Laurent de Sutter, c’est tout le génie du célèbre pirate des Caraïbes, Jack Sparrow. Cet article est paru dans Management (n° 273, avril 2019). À retrouver en ligne ! À lire pour aller plus loin : Jack Sparrow, Manifeste pour une linguistique pirate, de Laurent de Sutter (les impressions nouvelles, 2019).

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie

Ce que nous apprend le récit du directeur de Fukushima

“L’enjeu n’est pas d’éviter la catastrophe, mais d’admettre qu’elle surviendra”. Dans Un récit de Fukushima (PUF, 2018) Franck Guarnieri et Sébastien Travadel analysent le témoignage de Masao Yoshida, le directeur de la centrale nucléaire ayant vécu le plus grave accident industriel de l’histoire. La publication des échanges entre la commission d’enquête parlementaire et Masao Yoshida, décédé en 2013 et un temps soupçonné d’avoir quitté la centrale en pleine crise, a mis au jour une toute autre attitude. Les chercheurs nous confient les leçons étonnantes qu’ils en tirent sur le comportement humain face aux catastrophes. Cette interview est parue sur Philonomist.

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Psychologie, Travail

Bébés génétiquement modifiés, une nouvelle donne pour l’humanité ?

Pour la première fois dans l’histoire, deux humains sont nés avec un patrimoine génétique modifié. Cet article est paru dans Sciences Humaines (n° 312, mars 2019).

L’annonce était redoutée mais prévisible : fin novembre, le chercheur chinois He Jiankui, de l’université de Shenzhen, a déclaré avoir donné pour la première fois naissance à des humains génétiquement modifiés. Les autorités chinoises ont depuis confirmé la naissance de Lulu et Nana, et même évoqué une troisième grossesse qui serait toujours en cours. Cette expérience révolutionnaire suscite toutefois une condamnation massive : la plupart des généticiens et bioéthiciens lui reprochent a minima d’être allé trop vite et trop loin, ou même – pour les plus hostiles – d’ouvrir la porte à un eugénisme mortifère. He Jiankui s’est défendu en affirmant que de telles manipulations étaient justifiées pour des maladies délétères, tout en rappelant son opposition aux discriminations fondées sur la génétique.

L’édition génomique, ou modification ciblée de gènes dans un organisme, a réalisé des bonds de géant depuis 2012. L’essor d’une technique baptisée Crispr-Cas9 – précise, rapide et peu coûteuse – laissait présager qu’un généticien franchirait tôt ou tard le Rubicon. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences, Société