Archives de Catégorie: Philosophie

Mon travail est-il invivable ?

Difficile de faire une différence nette entre d’un côté une situation désagréable, dérangeante au quotidien, mais qui comporte des avantages, et d’un autre côté un environnement professionnel toxique, délétère, mettant notre santé en danger… Surtout quand les choses se dégrade progressivement – comme la grenouille de la parabole, nageant dans une marmite en train de chauffer, nous ne nous en rendons pas forcément compte avant qu’il ne soit trop tard… Dans un petit livre issu d’une conférence sur Le vivable et l’invivable (PUF 2021), les philosophes Judith Butler et Frédéric Worms nous aident à tracer une ligne de démarcation entre les deux.

Cette chronique est parue dans Management (n° 303, juin – juillet 2022). À retrouver en kiosque ou en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Travail

L’argent fait-il le bonheur ?

En psychologie comme en économie, les rapports entre niveau de richesse et bien-être font l’objet d’études détaillées. Il serait même possible de définir un seuil optimal de revenu, au-delà duquel le niveau de satisfaction ne progresse presque plus. Plus généralement, tout l’enjeu est de déterminer dans quelle mesure et à quelles conditions l’argent contribue à notre bonheur.

Cet article est paru dans Sciences humaines (n° 349, juillet 2022), dans un dossier consacré à notre rapport à l’argent. À retrouver en kiosque ou en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Travail

Le Giec, une institution sans équivalent

Depuis plus de trente ans, cette coopération internationale dresse un état des lieux des connaissances scientifiques sur l’évolution du climat. Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Comment s’est-elle remise en question pour faire évoluer son modèle ?

Cet article est paru dans Le journal du CNRS (n° 308, juin 2022). À retrouver en ligne ! Vous pouvez également télécharger directement un pdf en cliquant ici.

Un grand merci pour leurs éclairages à :

  • Anouk Barberousse, professeure de philosophie des sciences à Sorbonne Université, membre du laboratoire « Sciences Normes Démocratie »
  • Kari De Pryck, chercheuse post-doctorante en sciences politiques, relations internationales et politiques de l’environnement. Associée au Pacte, laboratoire de sciences sociales de l’Université de Grenoble et du CNRS, elle vient de publier Giec, la voix du climat (Sciences Po, 2019).

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Sciences, Société

Littérature : le futur entre les lignes

De la révolte des robots aux apocalypses climatiques, la science-fiction imagine les conséquences de nos actions et de nos choix de société dans un futur souvent inquiétant. Elle participe ainsi aux débats sur le monde d’aujourd’hui.

Cet article est paru dans Carnets de science, la revue du CNRS (n° 12), à retrouver, en kiosque, en librairie ou en ligne ! Merci aux spécialistes de SF pour leurs éclairages et conseils de lecture :

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Pop culture, Sciences, Société

Comment décidons-nous ?

J’ai dirigé le dernier dossier de Sciences Humaines, consacré à la prise de décision (n°348 – juin 2022). À découvrir en kiosque ou en ligne !

Trois grandes familles de réponses ont été apportées à cette interrogation. Dès l’Antiquité, la philosophie s’intéresse notamment aux enjeux moraux: se décider, c’est préférer certaines valeurs, un modèle de vie et de société à d’autres.

Aux 19e et 20e siècles, l’économie met un fort accent sur la question de la délibération, soit le calcul rationnel des décisions supposées les plus bénéfiques à un individu.

Plus près de nous, la psychologie explore à nouveaux frais les choix automatiques que chacun fait au quotidien.

Ces trois dimensions ne sont pas forcément exclusives et s’enrichissent même. Entre raison et intuition, préférence morale et subjective, la décision n’a pas fini de livrer ses mystères.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Politique, Psychologie, Sciences, Société, Travail

“Négocier, cela signifie simplement qu’on ne peut plus ignorer l’autre”

Quand on vous dit blanc, vous comprenez bleu ? Vous avez l’impression de passer votre temps à vous battre pour faire entendre votre point de vue ? Quand vous écrivez un e-mail, vous avez toujours l’impression qu’on vous interprète de travers ? Rien de plus banal, d’après Dominique Wolton, spécialiste de la communication. Dans son dernier ouvrage, Communiquer, c’est négocier (CNRS éd., 2022), il s’intéresse à la nécessaire confrontation des points de vue et aux marges de manœuvre dont on bénéficie pour « se mettre d’accord plutôt que de se faire la guerre ».

Retrouvez mon interview sur Philonomist, site web de Philosophie Magazine consacré monde du travail, du management ou encore aux nouvelles économies.

Dominique Wolton est directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication et fondateur de la revue Hermès. Spécialiste des médias, de la politique ou encore des rapports entre sciences et société, il travaille aujourd’hui sur la mondialisation de l’information et de la communication.

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Société, Travail

Manager le télétravail, les nouvelles règles du jeu

Le dernier dossier de Sciences Humaines (n° 347, mai 2022) que j’ai dirigé est consacré au télétravail. À découvrir en kiosque ou en ligne !

Il n’y aura pas de retour en arrière. Après deux ans de télétravail imposé, des millions de Françaises et de Français ne souhaitent pas revenir chaque jour au bureau, sans pour autant plaider pour la généralisation du travail à domicile. Entre présentiel et distanciel, un nouveau modèle est en train de voir le jour.

Cette reconfiguration questionne plus généralement l’équilibre souhaité entre la vie privée – personnelle, familiale, sociale… – et les activités professionnelles, qu’il s’agisse de la gestion de carrière ou des moments que l’on veut passer entre collègues.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Politique, Psychologie, Santé, Société, Travail

Management : fais comme l’oiseau…

Et si l’on s’inspirait des chants des oiseaux pour mieux gérer nos territoires et lieux de vie, notamment au travail ? C’est l’idée suggérée par la philosophe Vinciane Despret dans Habiter en oiseau (Actes Sud, 2019). Cette chronique est parue dans Management (n° 302, avril – mai 2022). À retrouver en kiosque ou en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie

Western : le crépuscule des idoles

Cette chronique est parue dans Sciences Humaines (n° 346, avril 2022). À lire pour aller plus loin : Philosophie politique du western. Les ambiguïtés du mythe américain, Robert B. Pippin (Cerf, 2021).

À la fin du 19e siècle, Shinbone est une bourgade animée de l’Ouest américain. L’ambiance des saloons est égayée de bagarres et de rires gras, les échoppes improvisées bondées de clients ; les truands mènent la grande vie. Une vingtaine d’années plus tard, en 1910, tout a disparu. La loi et l’ordre règnent ; les rues sont propres et fonctionnelles, mais froides et désertes… En réalité, Shinbone n’existe pas ; c’est une ville fictive, inventée par le cinéaste John Ford dans L’homme qui tua Liberty Valance (1962). Ce western met en scène cette localité à deux époques différentes pour montrer et critiquer son évolution. En filigrane, il reflète l’histoire des États-Unis.

Un mode de vie anarchique, mais épique et vivant, aurait été emporté par les vents de la modernité… Cette évolution renvoie à une question classique en philosophie politique : comment l’humanité est-elle passée d’un « état de nature » sans foi ni loi à une société civile, reconnaissant à chacun des droits et des devoirs ? Les westerns du genre crépusculaire vont cependant plus loin, renchérit le philosophe Robert Pippin. Ils mettent en question la prétendue réussite de la modernité.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Pop culture

Pourquoi il est si difficile de se mettre d’accord

À propos du livre J’ai raison, tu as tort ! Dialogue philosophique, de Timothy Williamson (éd. Éliott, 2022). Cette critique est parue dans Sciences humaines (n° 345, mars 2022)

Quatre philosophes se retrouvent dans un train. Pierre défend l’existence des sorcières et pense avoir été attaqué par l’une d’elles. Sarah tente de le ramener à la raison et à un point de vue plus scientifique. Zac relativise : pour lui toutes les opinions se valent sans qu’aucune ne soit totalement vraie. Roxana, logicienne, s’efforce de mettre un peu d’ordre et de rigueur dans les débats.

Mis en forme de dialogue – avec une part d’invention littéraire et quelques blagues pour alléger le propos –, les échanges de ces personnages sont passionnants et éveilleront le souvenir de discussions en famille ou sur Internet que vous avez connues.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Philosophie, Sciences