Archives de Catégorie: Sciences

Covid, le vrai bilan de la pandémie

Officiellement, plus de cinq millions de personnes seraient décédées du covid entre les mois de novembre 2019 et 2021. Mais le bilan réel serait de 12 à 22 millions de morts, d’après de nouvelles estimations mises en lumière mi-janvier par la revue Nature. Pour cause, les relevés statistiques ne sont pas aussi précis d’un pays à l’autre.

Cet article est paru dans Sciences Humaines (n° 346 – avril 2022). Retrouvez d’autres actualités de la recherche sur le site du magazine

La Chine est par exemple soupçonnée d’avoir minimisé son bilan en déclarant seulement 5 000 morts du covid en deux ans, pour une population de 1,4 milliard d’habitants. Des évènements graves, comme un conflit armé ou une catastrophe naturelle, peuvent aussi biaiser les statistiques : la guerre de 2020 au Haut-Karabagh aurait ainsi occulté des milliers de décès dus à l’épidémie.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Santé, Sciences

Pourquoi il est si difficile de se mettre d’accord

À propos du livre J’ai raison, tu as tort ! Dialogue philosophique, de Timothy Williamson (éd. Éliott, 2022). Cette critique est parue dans Sciences humaines (n° 345, mars 2022)

Quatre philosophes se retrouvent dans un train. Pierre défend l’existence des sorcières et pense avoir été attaqué par l’une d’elles. Sarah tente de le ramener à la raison et à un point de vue plus scientifique. Zac relativise : pour lui toutes les opinions se valent sans qu’aucune ne soit totalement vraie. Roxana, logicienne, s’efforce de mettre un peu d’ordre et de rigueur dans les débats.

Mis en forme de dialogue – avec une part d’invention littéraire et quelques blagues pour alléger le propos –, les échanges de ces personnages sont passionnants et éveilleront le souvenir de discussions en famille ou sur Internet que vous avez connues.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Philosophie, Sciences

Des plantes intelligentes ?

Révolution scientifique pour les uns, abus de langage pour les autres… La notion d’intelligence végétale suscite beaucoup de débats chez les biologistes. Je fais le point dans cet article, paru dans le dossier de Sciences Humaines sur l’intelligence (n° 345, mars 2022).

Pour un aperçu de ce dossier, retrouver le live de Sciences Humaines avec la psychologue Fanny Nusbaum et le neurologue Michel Habib

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Psychologie, Sciences

« Pour revivifier le christianisme, les cosmistes veulent ressusciter les morts »

Né dans la Russie du XIXe siècle, le cosmisme est un courant de pensée alliant spiritualisme et engouement pour la science, théologie orthodoxe et de marxisme. Ses partisans plaident pour que de nouvelles technologies rapprochent l’humanité d’une forme de divinité. Certains entendaient ressusciter les morts – littéralement ! – et auraient influencé le projet de conquête spatiale.

Le philosophe et journaliste Michel Eltchaninoff raconte l’incroyable histoire de ce mouvement dans Lénine a marché sur la lune. La folle histoire des cosmistes et transhumanistes russes (Actes Sud, 256 pages).

Je l’ai rencontré pour Le Monde afin d’en savoir plus. L’interview est parue sur le site (sur abonnement). Rendez-vous ici pour y accéder !

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Sciences

Comment définir « la vie » ?

Contrairement à un caillou, une grenouille est qualifiée de vivante. Un être vivant apparaît comme animé par un élan intérieur ou une sorte de pulsion. Mais ce mouvement est-il réellement indispensable pour définir la vie ? J’ai posé cette question et bien d’autres encore à la philosophe Cécilia Bognon-Küss sur Twitch, dans un live consacré au dossier sur la vie que j’ai coordonné Sciences Humaines. Le replay est disponible ici. Bonne lecture !

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences

Que pensent les philosophes ?

1785 philosophes anglophones ont répondu à une centaine de questions sur la vie, la vérité, le mal, la justice ou encore le bonheur, dans un sondage publié début novembre sur la plateforme Philpapers. Malgré quelques biais – l’écrasante majorité des répondants sont des hommes, anglo-saxons, de tradition dite « analytique »… –, il reste exceptionnel d’avoir une telle vision d’ensemble sur ce que pensent un grand nombre de philosophes ! Cette infographie est paru dans Sciences Humaines (n° 344, février 2022).

Un peu de sagesse pratique

Un tramway fonce sur cinq personne enchaînées sur les rails. Il vous suffit de pousser un levier pour le faire changer de voie, mais dans ce cas une autre personne, enchaînée sur les rails d’à côté, mourra.

Une expérience de pensée

Un nouveau télétransporteur peut vous amener à l’autre bout de la Terre ou même de l’Univers en quelques minutes ! Mais son fonctionnement n’est pas rassurant. On scanne votre corps, votre esprit… On le clone à l’identique à l’endroit où vous devez arriver : c’est exactement la même personne, avec le même vécu, les mêmes souvenirs, etc. Et pour finir, on détruit le modèle original, resté sur le lieu de départ. À votre avis, avez-vous survécu à ce voyage ou êtes-vous mort ?

Boite noire

Nous avons sélectionné et librement adapté quelques questions, en nous autorisant à les réécrire ou à imaginer des exemples pour mieux vous présenter le contexte théorique, les enjeux et sous-entendus – évidents pour des philosophes de profession… Nous avons arrondi les résultats à l’unité près et focalisé sur des réponses exclusives, lorsque les philosophes ne pouvaient choisir qu’une seule option et non plusieurs en même temps. Pour retrouver le sondage d’origine et les résultats détaillés, rendez-vous sur survey2020. philpeople.org

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences

Les Français et la science, une relation ambivalente

Lancée dans les années 1970, une longue série d’enquêtes s’intéresse à l’évolution des rapports qu’entretiennent les Français avec les sciences et techniques. Analyse de la dernière d’entre elle, parue en novembre 2021, avec le sociologue Michel Dubois qui l’a codirigée. Cette interview est parue dans CNRS Le Journal.

Des personnes masquées attendent leur tour devant un centre de vaccination à Montaigu (Vendée), le 18 mai 2021 © Mathieu Thomasset / Hans Lucas via AFP

En quoi l’enquête « Les Français et la Science » (1), que vous avez codirigée, diffère-t-elle d’un simple sondage ?

Michel Dubois (2). La crise sanitaire a été l’occasion d’une accumulation de sondages d’opinion. Ces derniers peuvent être utiles, mais ils ne s’inscrivent pas dans une démarche de longue haleine et servent le plus souvent les intérêts de leurs commanditaires : associations, think tanks, industriels, etc. L’enquête « Les Français et la Science » obéit à une logique différente. Elle vise à établir non pas tant l’état de nos opinions que celui de nos attitudes et de nos représentations à l’égard des sciences et techniques. Elle s’inscrit par ailleurs dans le prolongement direct d’une série d’enquêtes menées avec constance, régularité et méthode depuis près de cinquante ans. C’est la plus longue étude longitudinale au monde sur ce sujet, faisant de la France le pays ayant le plus de recul sur nos représentations de la science et leurs transformations.

D’où vient cet intérêt pour nos attitudes à l’égard des sciences et techniques ?

M. D. Dans les années 1970, la Délégation générale à la recherche scientifique et technique s’inquiétait déjà de la supposée défiance des Français à l’égard des sciences et de l’innovation technologique. Ses responsables travaillaient alors à l’élaboration d’une forme de Technology Assessment à la française. Ils se sont tournés vers la Fondation nationale des sciences politiques pour mesurer l’influence des mouvements de contestation de la science, plus précoces aux États-Unis. Très rapidement, ces études ont permis de montrer que l’intuition de départ des politiques était inutilement alarmiste : que ce soit en 1972 ou en 2021, la très grande majorité des Français – entre 84 % et 89 % selon les périodes – accordaient et continuent à accorder une confiance de principe à la science ou aux scientifiques. La question de la confiance qui semble obnubiler le débat public en France n’est clairement pas la plus pertinente pour saisir les grandes évolutions de nos attitudes.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Politique, Sciences, Société

Qu’est-ce que la vie ?

Philosophes, biologistes, juristes… Regards croisés

« De la “philosophie de la biologie” ? Mais ça n’existe pas ! » Cette réaction, je l’ai entendue cent fois de la part de proches ou des connaissance quand je leur disais travailler avec des philosophes et des historiens sur les manipulations génétiques. Les champs disciplinaires sont trop souvent considérés comme l’eau et l’huile : sciences humaines et sociales d’un côté, naturelles et formelles de l’autre…

Questions byzantines

Pourtant ces frontières n’auraient pas eu beaucoup de sens pour des pionniers de la biologie et de l’histoire naturelle, comme Darwin, Lamarck ou encore Buffon. Dès l’Antiquité, le philosophe Aristote s’interrogeait sur la nature de la vie et tentait de classifier toutes ses formes – animales, végétales –, sans se soucier de savoir s’il outrepassait sa discipline. Toutes les approches l’intéressaient ! Aujourd’hui encore, expliquer ce qu’est un être vivant revient à se pencher tout à la fois sur son génome, sa biologie moléculaire, son anatomie, son espèce, sa situation dans l’arbre du vivant et dans son environnement… C’est aussi poser des questions byzantines sur la définition de la vie, sur les angles morts et les perspectives offertes par cette notion. C’est retracer l’histoire des recherches sur ce thème et s’intéresser à “l’évolution de l’évolution” par exemple. C’est prendre conscience des enjeux politiques attachés à l’idée de « vie », à l’heure de la crise écologique notamment.

Croiser à nouveau tous ces regards, leur permettre de s’enrichir mutuellement, et ainsi appréhender le vivant de façon panoramique, c’est toute l’ambition de ce dossier. Nous avons sollicité des historiens, des biologistes, des philosophes, des virologues, des juristes ou encore des écologues… Pour vous offrir autant de points de vue que possible sur cette réalité par ailleurs centrale dans nos existences. Car s’il y a bien quelque chose qui nous rassemble toutes et tous, au-delà même de l’espèce humaine, c’est bien le fait d’être en vie.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Sciences, Société

VIDÉO – Lecture sur le transhumanisme

Sciences Humaines s’attaque au « mythe de l’humain augmenté », comme l’appelle le sociologue Nicolas Le Dévédec dans un excellent essai paru cette rentrée (éd. écosociété, 2021). On vous lit et commente quelques passage ; j’en profite pour vous parler de mon intérêt pour ce thème et du travail de recherche que j’avais réalisé en philosophie de la biologie. Abonnez-vous à Sciences Humaines sur Twitch pour participer aux prochains live.

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Sciences

VIDÉO – Les sciences humaines sont-elles des sciences ?

À l’occasion du grand dossier de Sciences Humaines sur l’histoire et la philosophie des sciences, nous avons reçu le philosophe de la biologie Philippe Huneman, notamment auteur de Pourquoi ? Une question pour découvrir le monde (éd. Autrement, 2020). Abonnez-vous à Sciences Humaines sur Twitch pour participer aux prochains live.

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences