Archives de Tag: discrimination

Comment améliorer les relations entre police et citoyens ?

Une vaste étude comparative sur les relations entre police et population à travers le monde a été publiée récemment. Si les situations sont inégales selon les pays et les régimes, la France fait figure de mauvaise élève au sein de l’Union européenne. Comment restaurer la confiance entre policiers et citoyens ? Éléments de réponse avec le politologue Sebastian Roché, codirecteur de l’étude. Cette interview est parue dans CNRS le Journal et CNRS News.

La bonne santé d’un État et de sa vie politique serait fortement corrélée aux rapports qu’entretiennent une police et sa population. © AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT

 

Les relations entre policiers et citoyens peuvent être bonnes ou mauvaises, a fortiori d’un pays à l’autre, comme l’indique l’étude comparative que vous venez de faire paraître avec le sociologue Dietrich Oberwittler… Mais que révèlent-elles dans tous les cas ?

Sebastian Roché : La confiance qu’une population accorde aux forces de l’ordre est un facteur de cohésion sociale. Plus les citoyens perçoivent l’action des policiers comme légitime, plus ils adhèrent à leurs institutions. Et réciproquement, vous serez d’autant plus enclin à soutenir votre police si vous soutenez le régime politique. Ces effets peuvent sembler évidents, mais jusqu’à présent, l’essentiel de la littérature scientifique portait sur les États-Unis – les polices municipales américaines, donc –, tandis que nous avons comparé des pays comme la France, l’Allemagne, la Turquie, le Nigeria ou encore le Japon…

« La façon dont se déroule un contrôle de police joue un rôle majeur pour l’établissement de la confiance. »

Des instruments de mesure de la légitimité, nouveaux et standardisés, ont vu le jour avec le projet Eurojustis (soutenu par l’Agence nationale de la recherche), et ont pu être utilisés dans nombre de nations. Ce travail nous permet de montrer que les relations entre une police et une population varient selon le contexte national (la culture, le fonctionnement des institutions…), et de proposer des pistes pour améliorer la situation, notamment en France et en Europe. De façon plus fondamentale, nous espérons contribuer à l’analyse de la légitimité politique et de ses ressorts, de ce qui fait qu’une personne adhère à l’ordre politique ou au contraire le rejette, voire le combat.

 

Quelles sont les grandes tendances à travers le monde, pourquoi fait-on confiance ou non à sa police ?
S. R. : L’égalité de traitement est un pilier majeur de la production de la confiance, qu’il faut entendre en deux sens. Il y a d’abord ce qui a trait à la « justice distributive » de la police : c’est, en particulier, l’égalité devant le fait d’être contrôlé, ou aidé, par la police. De manière générale, ce principe est rarement respecté. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Vers une extension du principe de laïcité ?

L’affaire Baby-Loup a relancé le débat sur le port de signes religieux dans des entreprises privées. Alors qu’une écrasante majorité de Français est pour leur interdiction, François Hollande a évoqué une piste législative.

Sur www.lemondedesreligions.fr

Creative Commons / @CPDH sur blog.lemonde.fr

Creative Commons / @CPDH sur blog.lemonde.fr

Plus de huit Français sur dix sont favorables à l’interdiction du voile dans les entreprises privées accueillant du public. C’est le constat de deux sondages, parus presque en même temps. Selon l’Ifop, en effet, 84 % des personnes interrogées sont opposés au port du foulard islamique dans les commerces, les supermarchés, les cabinets médicaux, les écoles privées ou encore les crèches. Seuls 12 % se disent indifférents, et 4 % y sont favorables. La même semaine, un sondage BVA avançait lui le chiffre de 86 % de Français favorables à une loi interdisant « le port de signes religieux ostensibles dans les lieux où l’on s’occupe des enfants ou les entreprises privées.

« Ces chiffres, très tranchés, sont quasi-identiques à ce que nous mesurions en octobre dernier », remarque l’Ifop. De plus, le phénomène semble généralisé. Les écarts « sont inexistants entre hommes et femmes (84 % d’opposés dans les deux cas) et peu marqués selon les générations (76 % parmi les moins de 35 ans contre 86 % auprès des 65 ans et plus) ou les catégories sociales (82 % d’opposés parmi les CSP+ contre 87 % dans les milieux populaires). » Le dénominateur commun : la plupart des Français pensent que le monde du travail est astreint au principe de laïcité, au même titre que les administrations ou les écoles publiques. Or il n’en est rien. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Religion, Société

La Thaïlande se heurte au problème des rohingyas

Des milliers de réfugiés affluent depuis bientôt un an, fuyant les persécutions dont ils sont victimes en Birmanie.

Sur www.lemondedesreligions.fr

Des réfugiés rohingyas interceptés à Phuket, le 1er janvier dernier © AP / SIPA

Des réfugiés rohingyas interceptés à Phuket, le 1er janvier dernier © AP / SIPA

Les rohingyas quittent la Birmanie. Selon la sécurité intérieure thaïlandaise, près de 6000 d’entre eux se sont réfugiés en Thaïlande depuis le mois d’octobre, fuyant les persécutions. D’après le porte-parole du Commandement opérationnel pour la sécurité intérieure, la Thaïlande essaiera de « régler le problème » en demandant au ministère des Affaires étrangères de coopérer avec leur pays d’origine. La Birmanie devrait établir des documents de citoyenneté, en vue de leur rapatriement. En même  temps, a-t-il assuré, le ministère devrait se concerter avec d’autres pays en vue d’éventuels programmes d’insertion.

Le sujet est sensible. Fin janvier, le chef du Conseil national de Sécurité a indiqué que les rohingyas ne pourraient pas demeurer dans le pays plus de six mois. À l’issue de cette période, ils seraient renvoyés en Birmanie ou dans un pays d’accueil. « Nous devons maintenant contacter les pays qui ont voulu que nous aidions les rohingyas et leur demander s’ils sont prêts à accepter ces gens chez eux », a-t-il ironisé. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

En Europe, la religion a une place au travail

Un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme autorise le port de pendentifs religieux, sauf en cas de problème de sécurité ou d’hygiène. Les croyances, en revanche, ne peuvent pas être invoquées pour refuser de célébrer une union entre personnes de même sexe.

Sur www.lemondedesreligions.fr

Nadia Eweida avait été licenciée de British Airways en 2006 pour avoir refusé d'ôter son pendentif par dessus son uniforme © Sang Tan / AP / SIPA

Nadia Eweida avait été licenciée de British Airways en 2006 pour avoir refusé d’ôter son pendentif par dessus son uniforme © Sang Tan / AP / SIPA

Afficher sa religion au travail est un droit. Tel est le verdict de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), qui vient de condamner la Grande-Bretagne pour avoir interdit le port d’un crucifix à une hôtesse de l’air de la British Airways, la compagnie nationale de transport aérien. Nadia Eweida avait été sanctionnée en 2006 pour avoir arboré un pendentif sur son uniforme au guichet d’enregistrement. La justice britannique avait donné raison à son employeur, dont le règlement intérieur interdisait de tels bijoux. Mais la CEDH a estimé que c’était une discrimination et elle a condamné la compagnie à verser 27 000 €. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Une étude sur la discrimination des musulmans resurgit

Publiée en 2010, elle refait brutalement surface suite à la publication erronée d’une dépêche. Symptôme d’une montée des tensions ?

Sur www.lemondedesreligions.fr

mus

© Fred de Noyelle / GODONG

« Les recruteurs préfèrent les chrétiens aux musulmans » : c’est le titre choc d’un article du Figaro, publié le 7 décembre, sur la discrimination à l’embauche. Une étude de l’Université de Stanford montre en effet que les chrétiens reçoivent 100 réponses après avoir envoyé un CV, contre 38 pour les musulmans. Pour établir ce résultat, les chercheurs ont envoyé des candidatures quasiment identiques, à compétences égales en tous cas. Seule différence : « Marie Diouf » est chrétienne, scout de France et collabore au Secours catholique ; « Khadija Diouf » est scout musulmane et aide au Secours islamique. Avec ou sans photo, le résultat est sans appel.

Publiée le 26 novembre sur le site d’actualité de l’université, l’information est immédiatement reprise sous forme de dépêche sur alarabiya.net — un site communautaire à dimension internationale. En France, des sites analogues y consacrent un article deux jours après, comme islamtoday.net et mooslym.com. Oumma.com embraye le 9 décembre, juste après la publication du billet sur Le Figaro. Seul hic : cette information n’a rien d’une nouvelle, l’étude ayant été publiée… il y a deux ans ! Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Travail

Islam : l’opinion publique se radicalise en France

Les Français ont une vision de plus en plus négative de l’islam, selon un sondage Ifop pour le journal Le Figaro, non comme religion mais comme fait de société.

Sur www.lemondedesreligions.fr

CC @Ed Yourdon sur Flickr

Près d’un Français sur deux se méfie de l’islam. C’est le constat d’une enquête de l’institut de sondage Ifop pour le quotidien Le Figaro : 43 % considèrent cette religion comme « une menace », 40 % sont indifférents, 17 % seulement estiment qu’elle est « un facteur d’enrichissement culturel pour notre pays ». Si l’on suppose que les Français de confession musulmane font partie de cette dernière catégorie, et sachant qu’ils représenteraient — en théorie du moins — 3 à 7 % de la population, seul un non musulman sur 10 éprouverait de la sympathie pour l’islam. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Les chrétiens, 75 % des victimes de discriminations d’après un rapport de l’AED

D’après une étude de l’Aide à l’Eglise en détresse, les chrétiens subissent les trois quarts des atteintes à liberté religieuse dans le monde.

Sur www.lemondedesreligions.fr

CC @odulcidovul sur Flickr

« 75 % des cas d’atteinte à la liberté religieuse concernent des chrétiens » : c’est le chiffre choc du dernier rapport d’Aide à l’Église en détresse (AED) — un organisme humanitaire catholique — sur la liberté religieuse dans le monde. Du fait de leur nombre, estimé à deux milliards d’individus, soit le plus grand groupe religieux au monde, ceux qui n’utilisent pas la force pour se défendre sont « très clairement » les principales victimes, résume l’AFP.

D’après le directeur d’AED, Marc Fromager, cité par le Figaro : « sur 131 pays de culture chrétienne, il n’y en a pas un seul où la législation sur la liberté religieuse laisse à désirer. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société