Au Vatican, le cardinal Peter Turkson provoque une polémique sur l’islam européen

Lors du synode sur la « Nouvelle évangélisation », le 15 octobre dernier, la diffusion au Vatican d’une vidéo de propagande hostile à la démographie musulmane a suscité un début de scandale.

Sur www.lemondedesreligions.fr

Vers la République islamique de France ? Une vidéo de propagande sur l’immigration musulmane a été diffusée au Vatican, le 15 octobre dernier, pendant le synode sur la « Nouvelle évangélisation ». Selon ce montage, « l’islam sera la première religion du monde dans cinq à sept ans », le taux de fécondité des musulmans de France « est de 8,1 enfants par femme », « Dans le Sud, il y a plus de mosquées que d’églises », etc… Plusieurs pères synodaux ont immédiatement mis ces chiffres en doute, selon l’AFP, certains appelant à éviter « le piège de se comporter comme l’islam fondamentaliste ». Dans le même genre en effet, une campagne fallacieuse en Indonésie dénonçait les conversions au christianisme.

D’après l’agence Reuters, c’est un cardinal ghanéen, Peter Turkson, président à la Curie du Conseil Pontifical Justice et Paix, qui est à l’origine du scandale. Il a présenté cette vidéo lors de travaux à huis clos, en l’absence de Benoît XVI. Un prélat témoin des faits, concerné par le dialogue interreligieux, en conclut à la « maladresse » d’un cardinal « qui n’a probablement pas mesuré la portée » de son geste. « Le système du Vatican et le manque de coordination qui y règne a souvent été propice à produire des gaffes », explique de son côté Frédéric Mounier, spécialiste du Vatican cité par France 24. Depuis le début du Synode, de nombreux prélats originaires du Moyen-Orient et du continent africain ont évoqué la difficulté de l’Église catholique à prêcher l’Évangile dans les pays où l’islam est majoritaire.

Le père Thomas Rosica, l’un des attachés de presse du Synode, a indiqué qu’il présenterait un contre rapport pour battre en brèche les théories de la vidéo. Mais de nombreuses réfutations circulent déjà sur internet, où ce document est en ligne depuis 2009. Dès cette année, un blogueur américain a vérifié chaque chiffre et retrouvé toutes les sources vaguement citées dans le montage. Selon cet article, si le problème démographique de l’Europe est avéré, il est fallacieux d’affirmer que le taux de fécondité des musulmans soit si important. De plus, le film n’hésite pas à manipuler les données : par exemple, lorsque le bureau des statistiques allemand cite un parti politique hostile à l’immigration, la vidéo fait comme si cet organisme avait lui-même exprimé cette position… Bref, c’est un bien un document de propagande. Il suffit d’ailleurs de lire le dernier rapport du Pew Research Center sur la démographie musulmane dans le monde pour en avoir le cœur net.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Les commentaires sont fermés.