Polémique sur les notes du bac philo

Sur www.philomag.com

Le bac philo est-il une loterie ? Le jour de l’épreuve, le magazine en ligne Letudiant.fr frappe un grand coup contre la correction, en soumettant une même copie à dix professeurs : les notes s’échelonnent de 6 à 14 sur 20, et les commentaires sont parfois contradictoires.

Deux des correcteurs critiquent ces conclusions, dans une tribune publiée par Libération. Nicolas Franck et François Pépin dénoncent la méthode : « les conditions dans lesquelles le magazine a organisé cette « expérience » rendaient ce résultat inévitable : il est impossible de corriger une copie isolée, sans aucun point de comparaison et en ignorant même la section de l’élève. » Les correcteurs détaillent ensuite les réunions d’harmonisation qui aboutissent, après concertations, à la note la plus juste pour l’élève.

En fait, une bonne copie de philo tient en deux mots : rigueur et humilité. Quelles que soient les convictions, les priorités méthodologiques d’un professeur — qui seront de toutes manières pondérées par la discussion entre correcteurs —,  aucun ne met une mauvaise note à un élève qui démontre son propos au lieu de donner son avis, et qui connaît suffisamment son programme pour ne pas réinventer un ersatz de poudre. Bref, pour avoir une bonne note, il suffit de travailler.

Pour en savoir plus sur ce qu’est une bonne copie, voir notre Guide de survie au Bac philo

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Société

Les commentaires sont fermés.