Archives de Tag: blasphème

Blasphématoires, les chips « Virgin Mary » ?

Des catholiques anglais, très mobilisés sur internet, ont obtenu le retrait d’un produit de consommation, au motif qu’il heurtait leur foi.

Sur www.lemondedesreligions.fr

virgin-mary

En Angleterre, des chips jugées « blasphématoires » ont été retirées de la vente. La chaîne de sandwichs et de café Prêt à manger — en français dans le texte — a été forcée de retirer un produit de ses rayons, suite à de fortes protestations religieuses. Pour cause : ces paquets de chips, à base de sauce Worcestershire et de chili, étaient nommés « Virgin Mary » — « la Vierge Marie » —, de quoi offusquer le site associatif Protect the Pope. « Nous avons été passifs trop longtemps face aux moqueries de notre foi et à la discrimination dont nous, catholiques, sommes victimes », a dénoncé le collectif dans un communiqué.

En fait, le nom des chips était une référence au cocktail Bloody Mary, épice de façon similaire, et le mot « virgin », indiquait que le produit ne contenait pas d’alcool. S’il est probable que le service marketing a consciemment évoqué la vierge Marie, la moquerie n’était pas l’intention de départ. En tout cas, Keith Beech, porte-parole de la marque, a indiqué au Daily Mail que la décision de les retirer du commerce a été prise « alors qu’il est apparu que les chips n’étaient pas très populaires » et ne se vendaient pas vraiment hors de Londres. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Un pays sur deux condamne la diffamation des religions

Basé sur une méthodologie américaine, un travail de recherche du Pew Research Center apporte un nouvel éclairage sur les atteintes à la liberté de conscience à travers le monde.

Sur www.lemondedesreligions.fr

rimsha

En août dernier au Pakistan, Rimsha, une adolescente chrétienne handicapée avait été accusée de blasphème © DR

Quid de la liberté religieuse ? Selon une étude du « Pew Forum on religion and public life », un centre de recherche indépendant, près de la moitié des pays du monde (47 %) pénalisent le blasphème, l’apostasie, la diffamation ou encore le fait d’appartenir à une autre religion. Rendue publique le 21 novembre dernier, cette analyse porte sur les lois et les politiques de 198 pays en 2011. Précision importante : les auteurs — américains — ne font pas de différence entre la critique des religions et le dénigrement des religieux. Dans le droit français, à l’inverse, cette distinction est capitale. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Délits de blasphème en Pologne

De nombreux artistes sont condamnés pour des propos ou des actes considérés comme des atteintes à la liberté de conscience des catholiques.

Sur www.lemondedesreligions.fr

Adam Darski, plus connu sous le pseudo de « Nergal », est accusé de blasphème pour avoir déchiré une bible lors d’un concert en 2007

Le « délit de blasphème » fait la une en Pologne. Un chanteur de rock métal, Adam Darski, est jugé depuis cinq ans pour avoir déchiré une bible sur scène, lors d’un concert de son groupe Behemoth. Il a de plus accusé l’Église catholique d’être « une secte meurtrière ». Jugé une première fois en 2010, il avait plaidé la performance artistique et s’était défendu d’avoir eu l’intention d’offenser qui que ce soit. Il soutint également que la liberté d’expression devrait primer sur la religion. Bien qu’il fut innocenté, les juges de la Haute Cour de Varsovie ont estimé, la semaine dernière, que son acte était intentionnel et qu’il devrait en conséquence être à nouveau jugé.

L’affaire suscite beaucoup de débats en Pologne : Adam Darski a été jury de l’émission The voice of Poland, un équivalent de La Nouvelle star — le grand public le connaît bien… Il y a moins d’un an, son ex-petite amie, la chanteuse pop Doda, parfois présentée comme « la Lady Gaga polonaise », a été jugée pour avoir critiqué la bible lors d’une interview télévisée. Elle avait déclaré qu’elle ne croyait pas aux récits de ce texte, parce qu’il était « difficile de croire en quelque chose qui a été écrit par quelqu’un de complètement ivre, qui fumait des joints ». Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

En Russie, Apple est une pomme de discorde

Des prêtres orthodoxes accusent le logo de la marque Apple d’être blasphématoire, faisant preuve d’une méconnaissance de la Bible.

Sur www.lemondedesreligions.fr

Alors qu’Apple présente en grande pompe son nouvel iPad mini, son logo fait scandale en Russie. Des prêtres orthodoxes jugent en effet la célèbre pomme croquée… blasphématoire ! Selon l’agence Interfax, ils y voient un symbole « antichrétien », rappelant le péché d’Adam et Eve, l’épisode du fruit défendu dans la Genèse. Certains exigeraient même le remplacement de ce logo par une croix, au motif que celle-ci « symbolise la victoire du sauveur sur la mort et le rachat du péché originel ».

Cette vision est simpliste à deux titres : contrairement à une idée reçue, la Bible ne fait pas littéralement mention d’une pomme. Il est uniquement question d’un « fruit défendu », autrement dit d’un symbole. Certaines interprétations font d’ailleurs mention d’une poire, d’une figue ou encore d’une grenade… Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Tunisie : Ennahda veut une loi contre « l’atteinte au sacré »

Le groupe parlementaire a présenté son projet visant à restreindre les paroles, actes et représentations jugés « blasphématoires ».

Sur www.lemondedesreligions.fr

Le leader du parti Ennahda Rached Ghannouchi, le 9 avril dernier © Salah Habibi / AFP

En Tunisie, le bloc parlementaire du mouvement Ennahda à l’Assemblée nationale constituante a présenté, mercredi 1er août, un projet de loi criminalisant les atteintes au religieux. Le texte préconise une peine d’emprisonnement de deux ans et une amende de 2000 dinars tunisiens — 1000 € — pour quiconque aura porté atteinte au sacré « par la parole, l’acte ou l’image ».

Dans le détail, Ennahda entend criminaliser toute atteinte à  « Dieu, ses prophètes, ses livres, la Sunna (tradition) de son dernier prophète, la Kaaba, les mosquées, les églises et les synagogues ». Sont considérées comme des atteintes : « L’insulte, la dérision, le manque de respect et la profanation matérielle ou morale du sacré (…) ainsi que toute représentation par l’image ou personnification de Dieu et ses prophètes. »

Dans un communiqué, le groupe Ennahda a notamment évoqué la projection du film « blasphématoire » Persepolis, qui a valu à Nessma TV une condamnation pour « troubles à l’ordre public et aux bonnes mœurs ». Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Inde : Interdit de critiquer le miracle !

Un militant rationaliste risque trois ans de prison pour délit de blasphème.

Sur www.lemondedesreligions.fr

La frontière est ténue entre délit de blasphème et droit à la critique, l’Inde en offre une nouvelle illustration. Un militant rationaliste encourt la prison pour avoir nié le caractère miraculeux d’un phénomène inexpliqué dans une église chrétienne de la banlieue de Bombay.

Depuis mars, de l’eau coule des pieds d’une statue du Christ ; les croyants, convaincus du miracle, affluent par centaines, munis de petites bouteilles pour collecter quelques gouttes. Président de l’Association rationaliste internationale, Sanal Edamaruku se rend également sur place et inspecte la statue ; en une demi-heure, il constate que l’obstruction d’une canalisation entraine le débordement d’eaux usagées par l’entremisse du calvaire. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société