Le vin, nectar des dieux, faiblesse des hommes

Le vin jouit d’un statut à part dans les trois monothéismes : servi aux banquets orgiaques comme à la table du Christ, il renvoie à la fois à l’ivrognerie profane et à une ivresse teintée de spiritualité.

001COUV61 B bis.indd

 

 

Cet article est paru dans un dossier du Monde des religions (n° 61, septembre – octobre 2013) consacré aux interdits alimentaires. Pour retrouver ce numéro en intégralité, cliquez ici.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Religion

Les commentaires sont fermés.