A Hambourg, les musulmans auront droit à de nouveaux jours fériés

Trois jours fériés et de nouveaux droits sont accordés aux musulmans de la ville de Hambourg en Allemagne, après des négociations de longue haleine.

Sur www.lemondedesreligions.fr

L’une des neuf mosquées de la ville de Hambourg CC Seth Schoen sur flickr

C’est une première en Allemagne. Après cinq années de travail, la ville de Hambourg et les principales organisations islamiques locales sont finalement tombées d’accord pour reconnaître trois jours fériés musulmans. Le maire social-démocrate, Olaf Scholz, l’a confirmé lors d’une conférence de presse : cet accord « fera date » dans l’histoire du grand port de la mer du Nord, a-t-il déclaré, selon l’AFP. De son côté, Zekeriya Altug, l’un des plus hauts responsables du DITIB, une importante organisation islamique qui gère neuf mosquées dans la ville, a salué « un jour historique pour Hambourg, mais aussi pour toute l’Allemagne ».

Ce contrat doit encore être adopté par le Parlement local, mais suscite déjà des critiques. « Les jours chômés par les salariés musulmans devront être rattrapés ou pris comme un jour de congé, relativise le site Yalibadi.com. Seuls les étudiants pourront bénéficier de cet accord : ils pourront s’absenter les jours de fêtes musulmanes sans enfreindre le règlement de leur établissement. » De fait, le système allemand est différent : les musulmans de Hambourg et les quelque 50 000 Alévis devront prendre des journées de vacances, comme c’est déjà le cas de chrétiens pour certaines fêtes.

Ce projet induit un autre changement : il donne de nouveaux droits aux musulmans, concernant par exemple l’instruction religieuse à l’école ou les rites funéraires. A condition, précise le texte, qu’ils s’engagent de leur côté à respecter les droits fondamentaux et à favoriser l’égalité homme – femmes. Cet accord fait aujourd’hui l’objet d’un quasi consensus politique. « Souffrant d’un important problème démographique, analyse Le Figaro, l’Allemagne sera de plus en plus dépendante de l’immigration pour maintenir son dynamisme économique. Ainsi se montre-t-elle de plus en plus soucieuse de favoriser l’intégration des diverses communautés. »

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Les commentaires sont fermés.