Censure d’un hadith dans le jeu vidéo Call of Duty

Des Américains de confession musulmane ont obtenu la suppression d’une représentation jugée offensante dans le jeu vidéo blockbuster Call of Duty : Modern Warfare 2.

Sur www.lemondedesreligions.fr

« Allah est beau et aime la beauté » : ces mots étaient inscrits en arabe le long des cadres de tableaux, dans l’univers virtuel de Call of Duty. Ils étaient à peine visibles, les joueurs devaient équiper leur personnage d’une lunette spéciale pour remarquer ce détail. Les tableaux étaient suspendus dans une salle de bain, au dessus de toilettes pour l’un d’entre eux ; de plus, le personnage du jeu pouvait tirer dessus et faire ainsi des trous dans le nom d’Allah… Des Américains de confession musulmane l’ont remarqué et fait pression sur l’éditeur du jeu vidéo — la société Activision — pour supprimer cette représentation jugée « insultante ».

L’éditeur a aussitôt obtempéré en rendant inaccessible l’univers dans lequel se trouvait la salle incriminée — supprimer cette seule inscription était techniquement plus compliqué que de bloquer le monde en totalité… Sollicité par le site Kotaku, spécialisé en jeux vidéo, Activision a annoncé qu’une mise à jour plus soignée sera bientôt effectuée. En attendant, les joueurs peuvent continuer dans les autres univers du jeu. La société présente en outre des excuses et assure que tout est mis en œuvre pour supprimer les images qui aurait échappé à son attention. Le ton est pragmatique, d’autant que l’enjeu économique est important.

« Activision et nos studios de développement sont respectueux de la diversité des cultures et des croyances religieuses, conclut le communiqué, et sommes sensibles aux préoccupations exprimées par nos fidèles joueurs. Nous tenons à remercier nos fans pour avoir attiré notre attention. » Au début de l’année, une licence phare de la société, Diablo III, a déjà été critiquée pour sa curieuse politique de modération des noms à consonances religieuse. Le problème peut toucher d’autres éditeurs, selon le site Mooslym : en 2002 et 2008, Microsoft et Sony ont dû retarder de plusieurs semaines la sortie de Kakuto Chojin et LittleBigPlanet, car on entendait lire des passages du Coran sur certaines musiques de fond.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Loisirs, Religion

Les commentaires sont fermés.