Citizen Khan : un sitcom raciste ?

Une nouvelle série télé anglaise crée la polémique : elle donnerait une mauvaise image des Pakistanais et des musulmans.

Sur www.lemondedesreligions.fr

DR

La chaîne anglaise BBC1 a reçu des centaines de plaintes. Depuis la diffusion, lundi 27 août, du premier épisode de Citizen Khan, un sitcom anglais sur une famille pakistanaise de Birmingham, de nombreux téléspectateurs dénoncent une « insulte » à la communauté et à l’islam. Une scène notamment semble avoir mis le feu aux poudres, rapporte la BBC : une jeune fille maquillée et ultra branchée s’empresse d’enfiler un voile et de lire le Coran quand son père est dans les parages. Une vingtaine de plaintes ont été déposées à l’Ofcom — l’équivalent britannique du CSA —, qui devrait donc ouvrir une enquête.

De fait, l’islam est un élément essentiel du premier épisode. Le chef de famille a oublié de réserver la mosquée pour le mariage de sa fille, et le responsable (un converti) ne veut rien savoir. M. Khan demande à parler au « vrai responsable », avant de sous entendre qu’un blanc, roux de surcroit, n’a pas le profil. « C’est dans le Coran ? », demande le converti, piqué au vif. « Oui, répond-t-il. Enfin, si ça n’y est pas, ça le devrait. » C’est caricatural, potache… Bref, sous couvert de religion, ça reste un sitcom.

Le jour de la diffusion, les réactions fusent en direct sur Twitter : certains jugent l’épisode stéréotypé voire raciste. D’autres trouvent que c’est prendre ce genre de série trop au sérieux. Le créateur de la série, Adil Ray, se défend les jours suivant dans la presse. Pour lui, « Citizen Khan » aborde des thèmes universaux : l’hypocrisie, le mensonge, les relations humaines… « C’est une une occasion de dire : regardez, nous avons les mêmes défauts que vous, nous avons juste une autre religion. »

Quelques éditorialistes prennent le relais dans les médias. Dans le Guardian, Mark Lawson remarque que, « dans l’épisode d’ouverture, les imams sont logés à la même enseigne que les vicaires par le passé, ce qui peut être considéré comme une marque d’égalité. » Dans le Dailymail, Saira Khan renchérit : « je ne me souviens pas que les Irlandais aient été aussi offensés par le sitcom Father Ted, qui était plein de stéréotypes sur eux ». Cette série raconte les mésaventures de trois prêtres.

En France, le site d’information communautaire saphirnews.com estime que les plainte ne sont pas représentatives : « peut-on dire que les musulmans manquent d’humour ? demande la journaliste. Sûrement pas. Les musulmans restent friands de ce genre de programme qui permet de casser les préjugés que certains pourraient avoir sur eux. Des séries comme Citizen Khan permettent aussi aux musulmans de rire sur eux. » Reste à savoir ce que jugera l’Ofcom après enquête.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Loisirs, Religion

Les commentaires sont fermés.