Moins de philo dans les lycées ? Des profs lancent une pétition

Sur www.philomag.com

Des terminales privées d’heures de philo ? C’est ce que redoute l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public (Appep), dans une pétition mise en ligne mardi 12 octobre. Le texte, que seuls les profs sont invités signer, dénonce « la suppression des heures dédoublées en cours de philosophie dans les séries scientifiques et technologiques. » Il s’agit des cours en demi groupe, qui permettent une approche plus individualisée. « Ces heures améliorent les relations entre les professeurs et leurs classes, explique le président de l’Appep, Simon Perrier. Dans les filières technologiques, où les élèves sont peu intéressés a priori, les supprimer serait catastrophique. »

Le ministère de l’éducation nationale se défend de supprimer quoi que ce soit, et renvoie au  texte publié dans le bulletin officiel. « Le nombre d’heures dédoublées ne change pas, résume une chargée de communication. Simplement, à partir de la rentrée 2012, les chefs d’établissement et le conseil pédagogique seront libres de les distribuer en fonction de leurs priorités. » Auparavant, cette distribution était imposée de la même façon à tous les établissements, au niveau national.

Mais c’est bien que ce que regrette l’Appep. « Il n’y a pas d’arrêtés concernant la philosophie spécifiquement, reconnaît le président Simon Perrier. C’est cette libéralisation des heures dédoublées qui nous pose problème. » Les profs de philo ne veulent pas se retrouver en concurrence avec les autres matières, dans des filières où ils sont à tout point de vue minoritaires. Plus d’autonomie nuit-il à la philosophie ? Voilà un beau sujet de rentrée.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Société

Les commentaires sont fermés.