Archives de Tag: féminisme

Marâtres, belles-mères… Pourquoi tant de haine ?

Bien que les familles recomposées se banalisent, la nouvelle compagne du père reste honnie, brocardée, caricaturée. Une réforme du statut des beaux-parents pourrait-elle changer la donne ?

lapetiteaurore

La Petite Aurore, l’enfant martyre, film de Jean-Yves Bigras sorti en 1952.

Cet article est paru dans Version Femina (n° 736, semaine du 9 au 15 mai 2016). Un grand merci aux membres du club des marâtres et à leur présidente, Marie-Luce Iovane-Chesneau, pour m’avoir accueilli à leur réunion. Merci également aux experts pour leurs analyses :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Société

Différences hommes-femmes : une affaire de « genre » ?

Le Monde de l’intelligence (n° 35) public un grand dossier sur les différences entre les hommes et les femmes, du point de vue des neurosciences notamment — existe-t-il des variantes irréductibles, ou la plasticité cérébrale joue-t-elle un rôle de premier plan ?

MDI35

J’ai écrit l’article sur « le genre décrypté par les philosophes ».

Contrairement aux idées reçues, les chercheurs qui travaillent sur ce concept ne récusent pas l’existence de toute identité sexuée ; et ils n’admettent pas forcément un clivage entre nature biologique et stéréotypes culturels… Ces deux écueils passent à côté de l’essentiel : aucune « théorie du genre » ne fait l’unanimité, de même que nulle « sociologie du nombre » ne s’imposerait aux mathématiciens par exemple. Si un philosophe étudie différentes conceptions du bien et du mal, ça ne présage pas de ce que lui-même pense en matière de morale. La situation est la même pour le genre.

Agrémenté d’une interview de Fabienne Brugère, spécialiste du « care » et auteur de La politique de l’individu (Seuil, 2013). À retrouver en ligne ou en kiosque !

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Politique, Société

La « rentrée féministe » du Gouvernement

© Tim Douet

© Tim Douet

IVG, retraites, entrepreneuriat, sensibilisation aux stéréotypes sexistes à l’école… La ministre des Droits des femmes poursuit sa campagne sur plusieurs fronts.

Sur www.lyoncapitale.fr

Ce lundi 16 septembre, Najat Vallaud-Belkacem défend devant le Sénat son projet de loi pour l’égalité hommes-femmes (lire ici notre entretien avec la ministre). Elle devrait à cette occasion confirmer la création du premier site officiel d’information sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), prévue pour la fin du mois. “Nous allons travailler en lien avec Google pour que des associations telles que le Planning familial soient à l’avenir mieux référencées dans les moteurs de recherche sur Internet”, précise l’entourage de la ministre (La Croix, 13 sept.). Cette mesure figure dans un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes, remis vendredi au Gouvernement.

“Alors qu’une information fiable et accessible est fondamentale pour garantir l’exercice du droit à l’avortement par les femmes, les organisations anti-IVG sont les plus visibles et les plus accessibles”, regrette le Haut Conseil. Leurs sites ont une apparence neutre et institutionnelle, alors qu’ils délivrent “une information biaisée voire hostile à la pratique de l’IVG” – un constat que faisait déjà l’AFP au terme d’une enquête publiée en février dernier. Le Gouvernement voudrait donc rééquilibrer la balance, en mettant des informations plus neutres au premier plan, une démarche que les associations anti-IVG assimilent à de la “propagande”. “On ne peut que regretter sa volonté de donner une plus grande visibilité au Planning familial, mouvement qui milite ouvertement en faveur de l’avortement”, accuse ainsi Caroline Roux, secrétaire générale d’Alliance Vita. Le ministère de la Santé rétorque qu’il “ne s’agit pas de faire la promotion de l’avortement mais celle de son droit, du droit au choix”. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lyon Capitale, Politique, Société

Clap de fin pour les films “sexistes” à la télé ?

Le projet de loi sur l’égalité de Najat Vallaud-Belkacem donnerait au CSA des compétences pour lutter contre les stéréotypes sexistes à la télévision. Difficile cependant de toucher aux programmes.

Sur www.lyoncapitale.fr

Reines-du-ring

Le projet de loi sur l’égalité, présenté mercredi 3 juillet par la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, pourrait bouleverser le petit écran. L’une de ses mesures conférerait en effet au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de nouvelles compétences pour veiller “à une juste représentation des femmes” et lutter “contre la diffusion de stéréotypes sexistes et d’images dégradantes” dans les programmes audiovisuels.

En clair, le CSA obligerait les chaînes à respecter une règle de parité sur les plateaux, en invitant autant d’expertes que d’experts par exemple, mais pourrait également intervenir sur les contenus programmés, aujourd’hui jugés insatisfaisants. “Les premiers rôles dans les fictions sont généralement tenus par des hommes”, constate Sylvie Pierre-Brossolette, à la tête du groupe de travail sur l’égalité au CSA. Seules 35 % de femmes sont des personnages principaux. “Je ne nie pas quelques progrès. Mais on ne peut pas en rester là.”

Blanche-Neige

Sexistes dès 4 ans, grâce à la télévision

L’Onu a lancé, lundi 1er juillet, une enquête internationale sur la représentation des femmes dans les films pour enfants, dont les résultats seront publiés fin 2014. Une précédente étude, sur plus d’une centaine de films américains pour tous les âges, a déjà montré que les femmes y sont beaucoup moins présentes que les hommes, notamment dans les positions de pouvoir, et portent davantage de “tenues sexy” qu’eux – autant de stéréotypes qui ne seraient pas sans incidence sur le développement du sexisme. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lyon Capitale, Politique, Société

Une Française chez Lao Tseu

Karine Martin vit depuis dix ans en Chine, où elle est devenue la première nonne taoïste occidentale au monde.

COUV60.indd

 

 

Ce portrait est paru dans le dossier du Monde des religions (n°60, juillet – août 2013), « Et si dieu était une femme ? », un panorama de la condition féminines dans les principales traditions religieuses. Pour commander ce numéro, cliquez ici !

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Et si on parlait de parité ?

Entre hommes et femmes, l’égalité semble difficile à atteindre. Pour Antoinette Fouque, le paradigme de la parité, qui intègre la spécificité féminine, permet de sortir de cet écueil.

Propos recueillis par Fabien Trécourt pour Philosophie Magazine n° 33

Cet article n’est pas disponible en ligne. Acheter ce numéro

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Société