Différences hommes-femmes : une affaire de « genre » ?

Le Monde de l’intelligence (n° 35) public un grand dossier sur les différences entre les hommes et les femmes, du point de vue des neurosciences notamment — existe-t-il des variantes irréductibles, ou la plasticité cérébrale joue-t-elle un rôle de premier plan ?

MDI35

J’ai écrit l’article sur « le genre décrypté par les philosophes ».

Contrairement aux idées reçues, les chercheurs qui travaillent sur ce concept ne récusent pas l’existence de toute identité sexuée ; et ils n’admettent pas forcément un clivage entre nature biologique et stéréotypes culturels… Ces deux écueils passent à côté de l’essentiel : aucune « théorie du genre » ne fait l’unanimité, de même que nulle « sociologie du nombre » ne s’imposerait aux mathématiciens par exemple. Si un philosophe étudie différentes conceptions du bien et du mal, ça ne présage pas de ce que lui-même pense en matière de morale. La situation est la même pour le genre.

Agrémenté d’une interview de Fabienne Brugère, spécialiste du « care » et auteur de La politique de l’individu (Seuil, 2013). À retrouver en ligne ou en kiosque !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Politique, Société

Les commentaires sont fermés.