Archives de Tag: genre

2000 ans de théories sur le genre

Les débats virulents sur les études de genre nous rappellent que le masculin et le féminin ont été perçus de diverses façons à travers l’histoire. Plutôt que de revenir sur les dernières polémiques, nous avons choisi de dresser un panorama des conceptions du féminin et du masculin à travers l’histoire occidentale, du « sexe des anges » des premiers chrétiens aux caractérisations scientistes de l’époque contemporaine, en passant par les modes vestimentaires sous la monarchie.

Cet article est paru dans Ça m’intéresse – Histoire (n° 40, janvier – février 2016). À lire pour aller plus loin : Le Rose et le Bleu, de Scarlett Beauvalet Boutouyrie et Emmanuelle Berthiaud (Belin, 2016), et De la Différence des sexes. Le genre en histoire, sous la direction de Michèle Riot-Sarcey (Larousse, 2010).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Société

Foucault : de l’homosexualité au problème du « genre »

Michel Foucault a influencé les fondateurs 
des gender studies anglo-saxonnes. Sa « french theory » 
a fait école, outre-Atlantique notamment.

sciences-humaines-foucault-30-ans

Michel Foucault n’a jamais évoqué les gender studies : de son vivant, elles émergent à peine et sont encore confinées outre-Atlantique. Le philosophe reste cependant une influence majeure pour les universitaires qui se sont emparés du « genre » ces dernières années : la philosophe Judith Butler, l’historienne Joan W. Scott, le sociologue Michael Kimmel… Tous s’inspirent des travaux de Foucault sur l’individualisme, l’exclusion ou encore la sexualité, voyant là des pistes prometteuses que lui-même n’aura pas explorées jusqu’au bout.

Dans les années 1970 en effet, Foucault s’intéresse aux débats sur le féminisme, le mariage homosexuel ou encore les mécanismes d’assignation sociale. Il s’engage aux côtés de mouvements militants pour une réforme des droits civiques – terreau politique des gender studies à moyen terme –, voyant là une opportunité d’ouvrir le [lire la suite…]

Cet article et l’interview d’Éric Fassin qui l’accompagne sont parus dans un dossier spécial de Sciences Humaines, consacré à Michel Foucault. Pour accéder au sommaire, cliquez ici.

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Société

Différences hommes-femmes : une affaire de « genre » ?

Le Monde de l’intelligence (n° 35) public un grand dossier sur les différences entre les hommes et les femmes, du point de vue des neurosciences notamment — existe-t-il des variantes irréductibles, ou la plasticité cérébrale joue-t-elle un rôle de premier plan ?

MDI35

J’ai écrit l’article sur « le genre décrypté par les philosophes ».

Contrairement aux idées reçues, les chercheurs qui travaillent sur ce concept ne récusent pas l’existence de toute identité sexuée ; et ils n’admettent pas forcément un clivage entre nature biologique et stéréotypes culturels… Ces deux écueils passent à côté de l’essentiel : aucune « théorie du genre » ne fait l’unanimité, de même que nulle « sociologie du nombre » ne s’imposerait aux mathématiciens par exemple. Si un philosophe étudie différentes conceptions du bien et du mal, ça ne présage pas de ce que lui-même pense en matière de morale. La situation est la même pour le genre.

Agrémenté d’une interview de Fabienne Brugère, spécialiste du « care » et auteur de La politique de l’individu (Seuil, 2013). À retrouver en ligne ou en kiosque !

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Politique, Société

La révolution sexuelle à l’école

Après le mariage pour tous, le Gouvernement s’attaque aux inégalités hommes-femmes, et ce dès l’école primaire. Expérimentation à la rentrée dans 10 académies, dont celle de Lyon. Atteinte aux droits des parents, s’exclament les opposants, quand ils ne crient pas à l’irruption d’une “théorie du genre” dans les salles de classe.

Egalite-filles-garcons-C-Lefred-Thouron_image-gaucheOser le féminisme… dès la maternelle ! C’est l’ambition de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, avec les “ABCD de l’égalité”, un kit pédagogique destiné à donner un coup d’élan à l’égalité filles-garçons à l’école.

L’enjeu : abolir les stéréotypes, traiter filles et garçons de la même façon… notamment en agissant au niveau des pratiques éducatives, et pourquoi pas en associant les parents. Une réflexion avec les éditeurs de manuels scolaires est aussi en cours.

Nouvelle occasion de donner de la voix pour les sites dédiés à la “Manif pour tous”, qui dénoncent dans ce programme une violation du droit des parents d’élever leurs enfants comme bon leur semble. Et pour l’Uni (syndicat étudiant proche de l’UMP) de lancer une pétition “contre la théorie du genre à l’école”.

Sur quoi se fonde le projet du Gouvernement (études, expériences locales), où en est la recherche sur les différences entre les filles et les garçons, qu’est-ce que la “théorie du genre” et quelle est la réalité de son implication dans cette politique… Lyon Capitale-le mensuel éclaire tous les aspects du dossier dans son numéro de rentrée.

Au sommaire :

Najat Vallaud-Belkacem © Tim Douet

– Entretien avec la ministre des Droits des femmes
Najat Vallaud-Belkacem défend la cohérence globale de son projet et s’explique sur la controversée “théorie du genre”.

Filles/garçons : quelle est la différence ?
Les chercheurs sont divisés : difficile de mesurer l’impact du biologique et du sociologique sur la construction de l’identité sexuelle.

Comment l’“idéologie du genre” est devenue un repoussoir polémique…  et qu’est-ce exactement ?

Lyon Capitale n° 725 (septembre 2013) est en vente en kiosques dès ce vendredi 30 août, et dans la boutique en ligne.

Poster un commentaire

Classé dans Lyon Capitale, Philosophie, Politique, Société

Clap de fin pour les films “sexistes” à la télé ?

Le projet de loi sur l’égalité de Najat Vallaud-Belkacem donnerait au CSA des compétences pour lutter contre les stéréotypes sexistes à la télévision. Difficile cependant de toucher aux programmes.

Sur www.lyoncapitale.fr

Reines-du-ring

Le projet de loi sur l’égalité, présenté mercredi 3 juillet par la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, pourrait bouleverser le petit écran. L’une de ses mesures conférerait en effet au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de nouvelles compétences pour veiller “à une juste représentation des femmes” et lutter “contre la diffusion de stéréotypes sexistes et d’images dégradantes” dans les programmes audiovisuels.

En clair, le CSA obligerait les chaînes à respecter une règle de parité sur les plateaux, en invitant autant d’expertes que d’experts par exemple, mais pourrait également intervenir sur les contenus programmés, aujourd’hui jugés insatisfaisants. “Les premiers rôles dans les fictions sont généralement tenus par des hommes”, constate Sylvie Pierre-Brossolette, à la tête du groupe de travail sur l’égalité au CSA. Seules 35 % de femmes sont des personnages principaux. “Je ne nie pas quelques progrès. Mais on ne peut pas en rester là.”

Blanche-Neige

Sexistes dès 4 ans, grâce à la télévision

L’Onu a lancé, lundi 1er juillet, une enquête internationale sur la représentation des femmes dans les films pour enfants, dont les résultats seront publiés fin 2014. Une précédente étude, sur plus d’une centaine de films américains pour tous les âges, a déjà montré que les femmes y sont beaucoup moins présentes que les hommes, notamment dans les positions de pouvoir, et portent davantage de “tenues sexy” qu’eux – autant de stéréotypes qui ne seraient pas sans incidence sur le développement du sexisme. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lyon Capitale, Politique, Société