Les nouvelles frontières de la pédagogie

Apprendre, oui, mais comment ? Des chercheur.euse.s de l’université Paris Diderot testent des innovations en matière d’enseignement et d’assimilation des connaissances. La fameuse peur des maths pourrait bien disparaître, tandis que les élèves seraient mieux préparés à démêler le vrai du faux dans le flux d’information. L’université elle-même montre l’exemple en s’impliquant dans une nouveau modèle de formation : l’École universitaire de recherche. Ce dossier a été réalisé pour Médiathena et l’Université Paris Diderot.

Professeure des universités en didactique de la physique, Cécile de Hosson analyse les choix et les compromis d’adolescents soumis à un exercice de médiation scientifique.

Faire prendre conscience aux jeunes de leurs biais cognitifs, lorsqu’ils sont confrontés à une information contre-intuitive, permettrait de mieux les armer intellectuellement contre les fake news, envisage le professeur de sociologie à l’université Paris Diderot et spécialiste des croyances Gérald Bronner.

Vingt-neuf Écoles universitaires de recherche (EUR) font leur apparition cette année. Jonathan Weitzman, professeur de génétique, est le cofondateur avec Alain Zider de l’une d’entre elles pour l’université Paris Diderot, en génétique et épigénétique. Il présente les principales innovations pédagogiques qu’il compte mettre en place dans l’EUR Génétique et Epigénétique Nouvelle Ecole (G.E.N.E.).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie, Sciences

Les commentaires sont fermés.