Quand le numérique se met au service de l’associatif

Mordus d’internet, experts en informatique ou geek patentés, de plus en plus de passionnés du clavier mettent leur talent au service des autres. Après le passage du dévastateur typhon Haiyan, aux Philippines, des amateurs de géolocalisation ont créé une carte collaborative pour aider les ONG et la Croix Rouge à baliser le terrain. Pendant les attentats du Bataclan, des twittos influents ont lancé une opération portes ouvertes pour que tout un chacun puisse héberger des personnes en difficulté. Au-delà de ces initiatives individuelles, de plus en plus d’entrepreneurs, d’acteurs de l’économie sociale et solidaire et de militants créent des structures d’entraide, permettant de conjuguer outils numériques et bien public. Trois d’entre eux partagent leur témoignage.

Cet article est paru dans Version Femina (n° 758, semaine du 10 au 16 octobre 2016). Un grand merci à Raphaëlle Menajovsky, fondatrice de la plateforme d’entraide Webassoc, Cyrille Tassard, « créateur de vidéos solidaires » sur InFocus, et Nesrine Dani, responsable du programme Solidatech pour les Ateliers du Bocage et le mouvement Emmaüs. Merci également à Bastien Engelbach, chargé de mission à la Fonda, pour son analyse.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Société

Les commentaires sont fermés.