La répression des religions continue d’augmenter

Pour la seconde fois consécutive, un centre de recherche américain constate que la liberté de culte s’étiole dans le monde.

Sur www.lemondedesreligions.fr

La carte des pays où les religions rencontrent une hostilité sociale plus ou moins forte © Pewforum

Les trois quarts de la population mondiale ne sont pas libres de pratiquer leur foi. C’est la principale conclusion d’une étude du Pew research center sur la religion et la vie publique en 2010, révélée ces derniers jours. Concrètement, quelque sept milliards d’hommes habitent des pays où existent « soit des restrictions religieuses décidées par les gouvernements, soit une hostilité à l’égard d’une religion par des groupes de gens ». C’est 5 % de plus que l’année précédente.

Deux facteurs relativisent ce constat : d’une part, « quelques uns des pays les plus restrictifs sont fortement peuplés », note l’étude. C’est notamment le cas de la Chine, un pays dense qui montre le plus haut niveau de restrictions imposées par le gouvernement. D’autre part, il y a eu « une montée des restrictions religieuses dans des pays où leur niveau était auparavant bas ou modéré », comme aux États-Unis. Le rapport met en exergue l’interdiction faite à certains prisonniers de pratiquer leur religion, des restrictions croissantes pour construire des lieux de culte et l’augmentation d’attaques ciblées.

Selon l’étude, le Pakistan, l’Inde, Israël et les territoires palestiniens ne montrent pas forcément un haut niveau de restrictions imposées par le gouvernement, mais se caractérisent par une forte hostilité sociale. Celle-ci se traduit pas des violences ou du harcèlement. Six pays présentent, eux, les deux caractéristiques. L’Afghanistan, l’Égypte, l’Indonésie, la Russie, l’Arabie Saoudite et le Yémen restreignent le droit de culte, et leur population peut témoigner une forte hostilité à l’encontre de certaines religions.

L’année dernière, déjà, les minorités religieuses étaient généralement les plus affectées. Dans certains cas, la répression frappait les personnes laïques ou athées. Le Pew research center constatait une augmentation importante des restrictions gouvernementale ou de l’hostilité sociale par rapport à 2006. Seule 1 % de la population mondiale avait alors bénéficié d’une diminution.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Religion, Société

Les commentaires sont fermés.