Archives de Tag: science-fiction

L’altération des mondes. Versions de Philip K. Dick

Philip K. Dick est l’un des écrivains les plus importants de science-fiction. Auteur d’Ubik, du Maître du haut château, des Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, il semble poursuivi par deux grandes questions : ce monde est-il réel ou illusoire, et sommes-nous lucides ou en proie à la folie ? Le philosophe David Lapoujade, spécialiste de Gilles Deleuze et du pragmatisme américain, s’efforce de reconstituer les intuitions de P. K. Dick sur ces questions, en s’appuyant sur ses fictions, essais, correspondances, ainsi que sur sa biographie.

Pour lui, le romancier met généralement en scène la disparition d’un monde jusqu’alors tenu pour objectivement réel et unique…Cette disparition lui permet de souligner en retour la puissance créatrice de la subjectivité : chaque point de vue apparaît comme l’expression d’un autre monde possible, tendant spontanément à se déployer. Beaucoup tentent même d’imposer leur réalité aux autres, usant notamment d’artifices et de technologies propres à la science-fiction, ce que D. Lapoujade appelle une « guerre des psychismes ». Cette lecture est d’autant plus passionnante que, même si l’auteur ne les nomme pas, il existe aujourd’hui des technologies numériques qui favorisent l’essor de représentations alternatives de la réalité.

Chez P. K. Dick, la défaite des protagonistes est fréquente et synonyme d’aliénation : quelque chose s’immisce dans leur monde et parvient à en prendre le contrôle, réduisant à néant leur vitalité et leur humanité. Dans les récits les moins tragiques, conclut D. Lapoujade, P. K. Dick réhabilite la figure du « bricoleur » et du hacker : ses héros sont des individus modestes voire marginaux, mais débrouillards et imaginatifs ; ils résistent et rapiècent un monde commun avec des bouts de l’ancien.

Cette critique est parue dans Sciences humaines (n°338 – Juillet 2021). Rendez-vous sur le site pour découvrir d’autres essais et publications !

L’altération des mondes. Versions de Philip K. Dick, David Lapoujade, Minuit, 2021, 152 p., 16 €.

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Philosophie, Pop culture

Quand l’homme joue à devenir un dieu

Créer une nouvelle espèce d’individu – éternel, omnipotent, omniscient… –, c’est le pari des plus radicaux dévots des nouvelles technologies, qui envisagent de transformer leurs corps et leurs esprits. Certains n’hésitent plus à baptiser cet homme de demain un « dieu » – mais en quel sens, et dans quelle mesure faut-il les prendre au sérieux ?

5351_mdr76

Cet article est paru dans Le Monde des religions (n° 76, mars – avril 2016). À retrouver en ligne ou en kiosque. Un grand merci aux chercheurs qui ont accepté de répondre à mes questions :

À lire également : Demain, les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ?, du philosophe Jean-Michel Besnier (Fayard, 2010).

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Religion, Sciences, Société