Archives de Tag: Deleuze

Qu’est-ce que la pop’philosophie ?

Dans les années 1970, Gilles Deleuze rêvait d’inventer une pop’philosophie, encore nommée pop’analyse, mystérieusement décrite comme une sorte de « lecture en intensité », de « branchement électrique » sur les livres et les idées. Cette idée semblait lui tenir à cœur. Il y revient à quatre ans d’intervalle, fait éditer les rares textes évoquant ce projet sans le mener à bien. Aujourd’hui la pop’philo est partout : sur les étals des libraires, dans les médias et les festivals culturels. L’idée est de passer un objet populaire – films, séries télé, romans d’aventures, hits de musique… – au crible de la philosophie académique. Sans condamner cette mode, Laurent de Sutter entend néanmoins revenir à l’intention première de Deleuze pour en tirer un autre programme. La pop’philosophie ne naît pas seulement de la rencontre d’un produit léger avec un outil savant, relève-t-il, elle consiste à s’immerger au cœur de n’importe quel objet de recherche – populaire comme rébarbatif – pour en faire quelque chose de plus excitant et en multiplier les significations. C’est un peu comme aller dans une boîte, imagine L. de Sutter, en faire déborder le contenu et l’ouvrir ainsi sur l’extérieur : « Pop est le bruit que fait la boîte lorsque le couvercle saute », quand de nouveaux liens peuvent s’établir avec le dehors et ainsi transformer l’objet ou l’idée de départ. L. de Sutter montre en quoi cette conception s’inscrit plus fidèlement dans le combat de Deleuze contre la « rationalité froide » et universitaire, pour une appréhension dynamique et non statique des objets de pensée, et est conforme à son projet de transformer la pratique philosophique de l’intérieur. Cet essai dense, à l’argumentation serrée, déploie une pensée originale et libre, parfois même critique de son principal inspirateur.

Cet article est paru dans Sciences Humaines ( n°313 – avril 2019), à retrouver en ligne !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Livres, Philosophie, Pop culture

Le “flex office » ou le travail en liberté surveillée ?

Exit les bureaux fixes et attitrés, la tendance est à la mobilité… et à la surveillance déguisée, comme l’anticipaient les philosophes Michel Foucault et Gilles Deleuze.

Cet article est paru dans la nouvelle formule du magazine Management (n° 272, mars 2019), à retrouver en ligne ! à lire également dans le même numéro, le dossier sur l’art de la négociation. Je vous propose trois romans, classiques ou contemporains, pour s’y initier.

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie

Gilles Deleuze, le philosophe artiste

Intellectuel emblématique des années 1970, Gilles Deleuze s’est donné la mort le 4 novembre 1995. Créer fut son maître mot : il n’a cessé de chercher comment libérer la réflexion de tous les carcans pour inventer de nouvelles façons de penser, de sentir et de vivre.

 illustration tirée de l’ouvrage "Comprendre Deleuze" de P. Mengue et A. Cavaillez, éd. Max Milo

illustration tirée de l’ouvrage « Comprendre Deleuze » de P. Mengue et A. Cavaillez, éd. Max Milo

« Qu’est-ce que ça veut dire ? » « Qu’est-ce qui s’est passé ? » Gilles Deleuze avait le goût des questions simples qui recèlent d’immenses problèmes. C’était sa clé d’entrée pour capter l’attention du plus grand nombre ; non pas tant les savants, espérait-il, que « ceux qui savent peu de chose, qui ne sont pas pourris par la psychanalyse » et les savoirs institués. Vingt ans après sa mort, ses essais continuent de faire un carton en librairie, la « pop’philosophie » dont il rêvait s’est imposée – plus ou moins fidèle à l’originale –, les vidéos de ses cours et de son abécédaire  font des milliers de vues sur Internet. Pour une raison simple : Deleuze était un professeur hors pair. Rien ne l’attristait tant que « la philosophie générale et abstraite » [ lire la suite… ]

Pour lire la suite de cet article,
choisissez une de ces formules :

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie

Bienvenue en pop’philosophie !

Proposer de nouvelles façons de penser en s’appuyant sur la culture de masse : c’est le pari d’une nouvelle génération d’intellectuels friands de performances conceptuelles.

pop-philo-sophos

Cette enquête est parue dans un numéro spécial de Sciences Humaines dédié à la philosophie aujourd’hui. À retrouver en kiosque ou en ligne !

Merci aux nombreux pop’philosophes et chercheurs qui ont pris le temps de répondre à mes questions : Thibault de Saint-Maurice, Laurent de Sutter, Philippe Nassif ou encore Richard Mèmeteau, sans oublier le créateur de la Semaine de la Pop philosophie de Marseille, Jacques Serrano. Merci également à Maël Guesdon pour ses éclairages sur la pop’philosophie chez Gilles Deleuze.

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Pop culture