Pourquoi Montaigne nous parle encore

L’auteur des Essais fascine et fait vendre. En se défiant des dogmes, 
il a fondé une philosophie de la liberté individuelle qui entre en résonance 
avec nos aspirations contemporaines.

© fredpanassac sur Flickr

© fredpanassac sur Flickr

Montaigne antistress, Un été avec Montaigne, La Vie sans loi… Les publications sur le philosophe se multiplient et connaissent un incroyable succès : près de 200 000 exemplaires vendus pour le recueil de chroniques d’Antoine Compagnon, historien de la littérature, paru l’été dernier (1). De l’essai universitaire au manuel de développement personnel, en passant par le livre de chevet, tous les formats s’efforcent de capturer un pan de ce penseur aux multiples facettes, hostile à toute forme d’autorité, mais fidèle serviteur de l’État, homme politique engagé et pourtant avide de loisir, rationaliste et néanmoins antisystème… Montaigne offre tellement de prises qu’il est à l’image d’un test de Rorschach : le lire et l’interpréter permet en définitive de mieux se connaître. C’est peut-être la raison de son succès, d’ailleurs. Il articule deux questions particulièrement [ lire la suite… ]
Article de 3721 mots.

Ce dossier est paru dans Sciences Humaines (n° 262, août – septembre 2014). Retrouvez en complément les interviews de l’historien de la littérature Antoine Compagnon, (auteur de Un été avec Montaigne, Équateurs parallèles, 2013) du philosophe Pierre Manent (Montaigne, la vie sans loi, Flammarion, 2014) et du sociologue Edgar Morin (Le Monde moderne et la question juive, Seuil, 2012).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie

Les commentaires sont fermés.