Archives de Tag: sociologie

Le grand miroir de la jeunesse française

Dresser un portrait sans précédent de la jeunesse européenne, c’est l’ambition de « Generation What ? » : des milliers de jeunes de 18 à 34 ans répondent depuis avril à une enquête diffusée sur Internet et relayée par les grands médias de la plupart des pays européens. La sociologue Anne Muxel, du Cevipof, s’est intéressée au volet français de cette enquête initiée par France Télévisions et les sociétés Yami 2 et Upian.

Cet interview est paru sur le journal du CNRS

En quoi l’enquête « Generation What ? » diffère-t-elle d’une étude sociologique classique ?
Anne Muxel :
C’est plus une consultation qu’une enquête, car elle est ouverte à tous les jeunes qui ont voulu y répondre et elle est disponible en ligne sur plusieurs mois. À l’heure actuelle, plus de 600 000 jeunes ont répondu aux questions, dont environ 200 000 en France, et il est toujours possible d’y participer. À l’origine, les sociétés de production Yami 2 et Upian se sont associées à France Télévisions en 2013 pour réaliser un web-documentaire sur la jeunesse française. Un questionnaire de près de 150 questions a été diffusé sur Internet sous le nom « Génération Quoi ? », pour inciter les 18-34 ans à exprimer leur point de vue sur la politique, la société, l’économie…, mais aussi des sujets plus intimes, comme leurs pratiques culturelles, leur rapport au monde du travail, leurs relations familiales, amoureuses ou encore sexuelles. Le dispositif était très accrocheur, et du même coup plus attractif qu’un recueil de données classique : les jeunes étaient tutoyés, pris à parti, il y avait même un peu de provocation dans la formulation des questions pour les interpeller et leur donner envie de répondre. Ce dispositif interactif a permis de recueillir à l’époque les réponses de 320 000 jeunes français. Aujourd’hui, l’enquête devenue « Generation What ? » a élargi cette démarche à l’échelle européenne Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Sciences, Société

Sectes sataniques : un vrai danger ?

Loin des clichés véhiculés par certains médias et par des partisans de théories du complot, les adeptes du satanisme sont loin de représenter une réelle menace pour la société.

Les sociétés secrètes

 

 

Cet enquête est parue dans le hors-série du Monde des religions, consacré aux sociétés secrètes (n°20, mai 2013). Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Poster un commentaire

Classé dans Psychologie, Religion, Société

La critique bourdieusienne revient au cinéma

« Fin de concession, cette semaine sur les écrans, s’inspire de la sociologie de Pierre Bourdieu.

Sur www.philomag.com

Les médias peuvent-ils critiquer les médias ? Cette question fait son retour sur les écrans le 27 octobre, avec la sortie du nouveau film de Pierre Carles, « Fin de concession ». Le documentariste a déjà réalisé deux documentaires sur le sujet : « Pas vu, pas pris » et « Enfin pris », qui s’inscrivent dans la droite ligne des thèses de Pierre Bourdieu sur les médias. Le sociologue est d’ailleurs longuement présenté et interviewé dans le second, Pierre Carles ayant réalisé entre temps « La sociologie est un sport de combat », un documentaire consacré à Pierre Bourdieu.

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Société

Après la crise

Après la crise, Alain Touraine, éd. Seuil, coll. « La couleur des idées », septembre 2010. Résumé et critique sur www.evene.fr

La crise financière transforme la société. C’est la principale thèse que défend le sociologue Alain Touraine dans cet essai original. L’auteur ne s’attarde pas sur les aspects économiques de la crise et refait l’histoire d’un point de vue strictement sociologique : l’affaiblissement des acteurs sociaux depuis les années 70 (États, partis politiques, syndicats), la disparition des classes sociales et la mort des sociétés postindustrielles.

Alain Touraine a le mérite de prendre un risque et de proposer une hypothèse originale. En effet, il est toujours dangereux de diagnostiquer le passage d’un type de société à l’autre. Des événements qui semblent aujourd’hui majeurs auront été oubliés dans un siècle, tandis que des faits qui paraissent anodins marqueront peut-être un changement d’ère.

Pour l’auteur, nous entrons dans un nouveau monde qu’il appelle une « situation post-sociale ». La description qu’il en fait semble pertinente, mais un peu abstraite. Alain Touraine convient lui-même que celle-ci n’est pas « réaliste » et qu’un essai sociologique n’est pas un programme politique. Tout de même, quelques analyses plus pragmatiques, plus concrètes, auraient permis de clarifier cette évolution et de donner une idée plus précise de la société à venir.

Ceci dit, l’écriture d’Alain Touraine est à la fois exigeante et accessible. Le style est précis, concis même : en moins de 200 pages, ce petit essai refait presque cinquante ans d’histoire économique et sociale, et bouleverse au passage quelques idées reçues : un bel effort de synthèse.

Poster un commentaire

Classé dans Evene, Livres, Politique, Société

Le président des riches

Le président des riches. Une Enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy, de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, éd. Zones, septembre 2010. Résumé et critique sur www.evene.fr.

C’est une charge de plus contre Nicolas Sarkozy, ou plutôt une rafale. Les auteurs, deux sociologues spécialistes de la « high society », reconnus pour leurs travaux sur l’oligarchie sociale, ont répertorié les faits et « méfaits » du «président des riches », depuis son élection en 2007. Résultat : une synthèse précise et dense des critiques qui sont habituellement adressées au président de la République : de la nuit du Fouquet’s jusqu’à l’affaire Woerth-Bettencourt, en passant par le bouclier fiscal, la proximité affichée du politique et du financier, ou encore la privatisation de France Télévisions.

L’exercice a ses limites : un lecteur qui a suivi l’actualité ces quatre dernières années n’apprend pas grand chose. Il y a bien quelques passages sur les racines historiques et sociales de cette politique, quelques dizaines de pages sur 200, les plus intéressantes. Pour le reste, c’est plus un anathème richement documenté, mais partisan. Malgré des démonstrations rigoureuses, appuyées sur des faits et des chiffres, l’unilatéralisme est le principal défaut de cet essai et les préjugés des auteurs sont discutables : la TVA est-elle « le plus injuste des impôts » ? L’État a-t-il « prêté de l’argent aux banques » pour les soutenir pendant la crise ? Nicolas Sarkozy a-t-il « certainement contribué au départ soudain et involontaire de Patrick Poivre d’Arvor » ? La contradiction qui aurait pu être apportée par le « camp » (politiques, analystes…) présidentiel est quasi inexistante. Résultat : les anti Sarkozy trouveront de quoi conforter leur opinion, les pro Sarkozy ne changeront pas d’avis et le débat en restera au point mort.

Poster un commentaire

Classé dans Evene, Livres, Politique, Société

Lutte des classes, le retour ?

Pour le sociologue Christian Laval, le tournant néolibéral des an nées quatre-vingt n’a pas seulement abouti au démantèlement de l’État providence. Il a aussi renforcé l’influence des élites bourgeoises, bien décidées à rester dans l’ « entre-soi ».

Propos recueillis par Fabien Trécourt et Alexandre Lacroix pour Philosophie Magazine n° 33

Cette interview n’est pas disponible en ligne. Acheter ce numéro

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Société

« L’Iran est sur la voie de la sécularisation »

Trois questions à… Amir Nikpey, philosophe, enseignant-
chercheur à l’université Shahid-Beheshti de Téhéran. 
Il montre que l’autonomisation de la société iranienne est dans l’intérêt du camp religieux.

Propos recueillis par Fabien Trécourt pour Philosophie Magazine n°32

Cette interview n’est pas disponible en ligne. Acheter ce numéro

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Politique, Religion, Société