« Les scientifiques ne cherchent pas à décrire “la réalité” dans son ensemble »

Un grand système unifié permettrait-il de décrire l’intégralité de la réalité qui nous entoure ? Selon la philosophe Anouk Barberousse, il semble aujourd’hui plus fécond de privilégier une variété de points de vue et d’objets de recherche.

Cette interview est parue dans La Recherche (n° 571, octobre – décembre 2022), à retrouver en kiosque ou en ligne.

Anouk Barberousse est professeure de philosophie des sciences à Sorbonne Université, membre du laboratoire « Sciences Normes Démocratie ». Elle a notamment codirigé un Précis de philosophie des sciences (De Boeck Supérieur, 2011) et une introduction à La philosophie des sciences au XXe siècle (Flammarion, 2011).

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Philosophie, Sciences

Les commentaires sont fermés.