Mon travail est-il invivable ?

Difficile de faire une différence nette entre d’un côté une situation désagréable, dérangeante au quotidien, mais qui comporte des avantages, et d’un autre côté un environnement professionnel toxique, délétère, mettant notre santé en danger… Surtout quand les choses se dégrade progressivement – comme la grenouille de la parabole, nageant dans une marmite en train de chauffer, nous ne nous en rendons pas forcément compte avant qu’il ne soit trop tard… Dans un petit livre issu d’une conférence sur Le vivable et l’invivable (PUF 2021), les philosophes Judith Butler et Frédéric Worms nous aident à tracer une ligne de démarcation entre les deux.

Cette chronique est parue dans Management (n° 303, juin – juillet 2022). À retrouver en kiosque ou en ligne !

Poster un commentaire

Classé dans Management, Philosophie, Travail

Les commentaires sont fermés.