« Le Vortex », la coloc’ des vulgarisateurs scientifiques

Portée par un collectif de vidéastes réunis autour de Léo Grasset (DirtyBiology), Le Vortex, la nouvelle chaîne Youtube d’ARTE dédiée à la vulgarisation scientifique, joue la carte de la transdisciplinarité. En toute convivialité.

L’invention de l’agriculture a-t-elle amélioré la condition humaine ? « Pas du tout !« , objecte Léo Grasset, qui anime sur Youtube la chaîne DirtyBiology. Diplômée en archéologie, Clothilde Chamussy, aux manettes, elle, de Passé Sauvage, renchérit : « Les chasseurs-cueilleurs du paléolithique vivaient mieux que les agriculteurs, ils travaillaient moins tout en ayant accès à d’abondantes ressources. » Dans la première vidéo disponible sur Le Vortex, la nouvelle chaîne Youtube coproduite par ARTE France et Nerd Entertainment System, ces deux vedettes de la vulgarisation scientifique sur le Net ébranlent des idées reçues. Le technophile Roni (de la chaîne Pause Process), et l’ingénieure en génie mécanique Viviane Lalande (de Scilabus) font également partie du collectif de quatre youtubeurs réunis pour cette première saison. « Nous tenons autant à la transdisciplinarité qu’à la parité homme-femme« , souligne Léo Grasset, qui a mûri le projet pendant deux ans. On voulait aussi rallier des youtubeurs vedettes pour attirer la lumière sur d’autres, moins connus mais talentueux. » Amateurs éclairés de sciences naturelles, d’archéologie, d’histoire ou de techno, ces quatre-là tiennent salon sur le Web dans un style spontané et accessible. « Chaque épisode est tourné dans une ambiance détendue« , précise le producteur Ronan Letoqueux. Partageant une vaste coloc, les youtubeurs s’interpellent et se vannent sans que le vernis ludique n’entache le sérieux de leurs propos, chaque info étant vérifiée, notamment par le collectif de vulgarisation scientifique Café des sciences.

Communauté numérique
Complétés par des émissions en direct de plus longue durée, des épisodes de six à huit minutes, mis en ligne chaque mercredi, aborderont des questions aussi diverses que : peut-on créer des organes grâce à l’impression 3D ? C’est quoi une révolution ? Comment notre culture modèle-t-elle notre évolution ? Léa Bello, de la chaîne documentaire du CNRS Zeste de sciences, fera partie du deuxième cycle de vidéos qui sera lancé en septembre 2019 et animé par trois autres youtubeurs. « Notre ambition est autant de s’appuyer sur une communauté que d’encourager l’interactivité, au cœur de la culture Web« , précise Ronan Letoqueux. En effet, en plus des réseaux sociaux, les internautes pourront poser leurs questions ou émettre leurs objections via la plate-forme Discord.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Sciences

Les commentaires sont fermés.