Viesavie.com, un site chrétien au service de la famille

Sur www.lemondedesreligions.fr

Viesavie.com est un portail d’information dédié aux associations confessionnelles. Sa liberté de ton détonne…

Que penser de la fellation ? C’est une des questions sans détour que pose le portail catholique www.viesavie.com. Lancé le 13 avril, ce site rassemble une quarantaine d’associations chrétiennes autour d’interrogations sur la sexualité, la famille la société et au-delà. « J’ai été victime de violence physique, qui alerter ? »,  « Comment sortir de l’anorexie ? », « L’alcool est-il moins dangereux que la drogue ? » Pour chaque problème des éléments de réponses sont apportés. L’objectif : rediriger les internautes vers des associations confessionnelles spécialisées. « Nous ne sommes pas dans le jugement », estime le président du portail, Jean Eudes Tesson. « On reprend la doctrine de l’Église, mais de façon à ce que la diversité des sensibilités soient représentées. » Dès le lancement du site, le Conseil pontifical pour la famille apporte son soutien.

Ce ton cru peut surprendre sur un portail religieux. La plupart des sites chrétiens sont dédiés à des questions de spiritualité et adoptent un langage plus abstrait. Pour Jean Eudes Tesson, le web est un moyen de combattre l’idée que l’Église vivrait dans le tabou. « Les questions que nous posons sont celles que nous entendons dans nos maisons de quartier. » Il ironise sur la libéralité prêtée au cadre aconfessionnel : « Vous connaissez beaucoup d’associations où l’on peut s’interroger sur la gestion du désir et du plaisir dans le couple ? Je n’ai pas d’autres exemples en tête. »

Les réponses apportées restent fondées sur une anthropologie chrétienne. Si les associations protestantes sont encore « peu présentes, mais bienvenues », celles qui se démarquent du christianisme, en revanche, ne le sont pas. Même si elles passent pour incontournables sur des sujets relativement éloignés de la religion, comme l’anorexie ou l’alcoolisme, « elles se font déjà connaître par ailleurs, tranche Jean-Eude Tesson. Je ne pense pas que nous devions les accueillir. »

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Religion, Société

Les commentaires sont fermés.