La philosophie des sciences… en films d’animation

Sur www.philomag.com

Les escargots font-ils des maths ? Quelle est la cause de la cause ? Et si on changeait de paradigme… Ces questions sont abordées avec humour et pédagogie dans « La philo en petits morceaux », une série de courts métrages diffusés sur le web. Rencontre avec le scénariste, Philippe Thomine.

Comment est née « La philo en petits morceaux » ?

Nous voulions faire quelque que chose à l’occasion du 14ème Congrès de logique, méthodologie et philosophie des sciences, qui se tiendra à Nancy du 19 au 26 juillet. C’est un événement important, mais un peu ésotérique. L’idée était de concevoir des événements pour les néophytes et les habitants du coin. L’université de Nancy 2 comprend un important laboratoire de recherches en histoire des sciences et philosophie, ainsi qu’un centre de production vidéo et multimédia. Nous avons été rejoint par Universcience.tv, la web TV de la Cité des sciences et de l’industrie, et du Palais de découverte. Ensemble, nous avons imaginé ces épisodes de trois à quatre minutes, pour vulgariser quelques grandes thèses.

C’est très décalé pour un sujet aussi sérieux !

Je voulais que le style soit burlesque, accrocheur. Nous nous adressons à un très large public, dès le niveau lycée. Chaque épisode doit être amusant et compréhensible, car les spectateurs zappent très vite aujourd’hui. Nous partons d’une question simple et fondamentale, que nous mettons en scène dans un contexte un peu absurde, pour amener à de vraies réflexions philosophiques.

Comment s’organise le travail entre les universitaires et les artistes ?

C’est un dialogue. J’avais déjà réalisé un film sur le mathématicien français Henri Poincaré et des entretiens vidéo avec des chercheurs. Par expérience, je sais que les spécialistes ont du mal à vulgariser leurs idées. Pour simplifier, nous choisissons un thème ensemble, puis j’imagine le scénario seul, en me plongeant dans les livres de philosophie. Une fois que j’ai quelque chose en tête, je leur expose cette trame et ils m’aiguillent au besoin, car nous restons soucieux de ne rien concéder sur le fond.

D’autres épisodes sont-ils en préparation ?

Nous en prévoyons encore deux : l’un sur le corps et l’esprit, qui sera peut-être l’occasion d’un match de boxe entre Spinoza et Descartes. Un autre sur la logique, où nous partirons du paradoxe de Russel : dans un village, un barbier rase tous les habitants qui ne se rasent pas eux-mêmes. Qui rase le barbier ? Si ça marche et que de nouveaux moyens de production suivent, nous travaillerons peut-être sur une suite.

Retrouvez tous les épisodes en cliquant ici

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Loisirs, Philosophie

Les commentaires sont fermés.