Archives de Tag: kamis

Métaphysique des mangas

Les bandes dessinées japonaises et leurs adaptations cinématographiques s’inspirent largement de religions 
et de philosophies méconnues en Occident,
 comme le shintoïsme et le bushido.

Cet article est paru dans Sciences humaines.

"Mon voisin Totoro", Hayao Miyazaki, 1988.

« Mon voisin Totoro », Hayao Miyazaki, 1988.

Le « Walt Disney japonais » prend sa retraite. Hayao Miyazaki a annoncé que son nouveau long-métrage – Le vent se lève, sortie le 22 janvier 2014 – serait aussi le dernier. À l’instar du dessinateur hollywoodien, il aura su donner du sens et de la profondeur à un genre souvent jugé infantile. Car, non, ça n’est pas que de la bande dessinée basse de plafond : c’est aussi du cinéma, du dessin animé ; et sur le papier comme à l’écran, il y a des chefs-d’œuvre.

Il suffit d’ailleurs de lire le synopsis du Vent se lève pour balayer quelques clichés. Le scénario s’inspire de la vie d’un personnage historique : Jiro Horikoshi, un ingénieur connu pour avoir créé les avions de guerre de l’armée japonaise dans les années 1930. En toile de fond, la marche du Japon vers la Seconde Guerre mondiale se traduira in fine par le bombardement nucléaire de Hiroshima et Nagasaki. La politique de modernisation du Japon, initiée sous l’ère Meiji (1868-1912) et la guerre technologique qui s’ensuivit, est également en ligne de mire.

«  Les mégalopoles tentaculaires, la dévoration du corps par la cybernétique, la pollution des sols, des eaux et des airs sont pour Miyazaki une course à l’abîme », analyse l’historien de l’art Pierre Pigot, auteur d’Apocalypse manga (PUF, 2013). C’est à ce titre que l’avion, objet de fascination pour l’ascension spirituelle pouvant se retourner en machine de mort, prend tout son sens dans Le vent se lève.
 Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie, Pop culture