« Nous passons de la surveillance à la sousveillance »

Trois questions à… Jean-Gabriel Ganascia. Avec Internet, un nouveau contrôle social se met en place, à la fois plus libéral et plus dangereux.

Propos recueillis par Fabien Trécourt pour Philosophie Magazine n° 35

Cet article n’est pas disponible en ligne. Acheter ce numéro

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Philosophie, Politique, Société

Les commentaires sont fermés.